Koyangi Bacalhau

Koyangi Bacalhau

Kaizen

Publié par Koyangi sur 13 Novembre 2007, 14:36pm

Catégories : #Minimalism

Zen2.jpg
Le Kaizen est une méthode de management dont le but est l'amélioration de l'existant d'une manière douce et progressive, simple à appliquer et sans grands investissements financiers. Il s'oppose donc à toutes réformes brutales et radicales qui consistent à tout jeter et à recommencer à neuf, comme on le voit malheureusement trop souvent dans notre monde occidental : les photocopieuses, les imprimantes, les PC, le petit personnel... :o(

J'aime cette philosophie dans le sens où je peux l'appliquer à mon fonctionnement dans la vie de tous les jours. Cela fait un moment que j'ai abandonné toute idée de dresser une liste d'objectifs à atteindre et de résolutions (surtout en fin d'année... Je me demande bien pourquoi ?) qui se révèlent vaines la plupart du temps car l'ampleur de la tâche me rebute. Je préfère, au contraire, m'en tenir à des minuscules actions quotidiennes pour venir à bout de mes résistances intérieures, surtout lorsqu'il s'agit d'accomplir des choses que je déteste ou que j'appréhende, comme, par exemple : 
  • Trier les papiers administratifs : l'horreur ! Ce serait une vraie punition si je devais consacrer tout mon temps libre à cette activité hautement rébarbative, seule à chouiner dans mon coin, jusqu'à ce que j'en arrive à bout, mais en prenant une petite pile chaque semaine, en la triant devant la TV (autant essayer d'avoir un chouïa de plaisir...), cela passe comme une lettre à la poste et j'ai déjà réussi à ranger les quatre tiroirs de mon bureau !
  • Apprendre le coréen. Cela n'a l'air de rien, mais apprendre 2 phrases par jour m'a permis de faire sauter mon blocage face à cette langue. Je n'ai jamais eu de peine à assimiler l'anglais, l'allemand et l'italien, mais le coréen, c'était au-dessus de mes forces (à ma décharge, il faut dire que les seules langues qui lui sont proches sont le finlandais, le basque et le hongrois...) ! A présent, je sais dire et écrire à la perfection une centaine de phrases qui ne me sont guère utiles pour le moment, du style "Namsan est le point le plus élevé de Séoul" (so what ?) ou encore "Quand on parle du tigre, il arrive" (en Corée, ce n'est pas le loup, c'est le tigre. On fait avec les animaux qu'on a), mais un jour, je suis persuadée que je saurais l'écrire et le parler couramment.
Et ceci est valable pour n'importe quel domaine qui peut sembler difficile de prime abord. L'important, c'est de faire un pas, puis un autre, même si cela paraît dérisoire. Et comme l'écrivait Lao-Tseu dans le Tao-tö king : 

"Affronter la difficulté lorsqu'elle est encore facile. Accomplir de grandes oeuvres par une série de petits actes".
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents