Koyangi Bacalhau

Koyangi Bacalhau

L'exploration inversée

Publié par Koyangi sur 14 Janvier 2008, 14:00pm

Catégories : #Le salon

undefined
Très beau reportage de Marc Dozier diffusé par Canal+ sur le tour de France de deux chefs Papous, respectivement Chef de Guerre et Chef de Paix, dont le regard à la fois amusé et sceptique sur notre vie de "civilisés" était franchement rafraîchissant. Je craignais un traitement faisant l'apologie du "bon sauvage" dans la ville, mais heureusement, il n'en était rien.

Morceaux choisis (ce ne sont pas les citations exactes car je n'ai pas pris de notes mais la retranscription de ce dont je me souviens) : 

  • En gravissant une montagne : "Les Blancs font des choses bizarres, ils grimpent des montagnes, mais là-haut, il n'y a rien : pas de maison, pas de nourriture, pas de femme".
  • Dans la salle de fitness : "Les Blancs dépensent beaucoup d'argent pour faire pousser les muscles en s'entraînant avec des machines. C'est bien, après, ils pourront porter des charges plus lourdes".
  • En visitant une porcherie, les porcs étant un signe de richesse en Papouasie-Nouvelle-Guinée et en avoir beaucoup augmente considérablement les chances d'un homme pour trouver une femme (qui a dit "toutes les mêmes ?") : "Avec ces 600 porcs vous devez être très riche ?" demandent-ils au propriétaire qui ne leur répond pas, d'un air un peu embarrassé... C'est vrai qu'un porcher chez nous, ce n'est pas ce qu'il y a de plus sexy, à prime abord.
  • A l'hôpital après que l'un d'eux ait subi des scanners, IRM, etc. : "Ils m'ont dit que j'avais une maladie qui s'appelle l'ostéoporose mais qu'ils n'avaient aucun médicament pour me soigner. A quoi ça sert alors, toutes ces machines ?".

J'ai presque eu envie de vivre comme un Papou, car ce peuple arrive apparemment à concilier une vie paisible, respectueuse de l'environnement et où chacun semble avoir une place, mais, hélas, je ne tiendrais pas une journée dans leur forêt sans mon confort moderne et cela même au prix de gros efforts. De plus, je ne connais pas les conditions de vie d'une femme Papou : non seulement, l'homme et la femme ne partagent pas le même toit, mais il paraît évident que la femme s'occupe seule des tâches ménagères et de l'élevage des petits enfants...

Qui a dit que c'était pour ça que nous sommes faites ?! 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents