Koyangi Bacalhau

Koyangi Bacalhau

Que faire à Séoul ?

Publié par Koyangi sur 17 Mars 2008, 08:00am

Catégories : #Travel

Merci à toi Miss Fricadelle, je t'envoie tous mes remerciements du pays du matin calme, tellement calme que le Lotte Department Store, un grand magasin de luxe ou je voulais aller aujourd'hui est ferme et ouvrira demain... Je me permettrai de mettre le lien de ton blog sur mon site des mon retour en Helvetie avec un clavier "normal", a moins que tu n'y sois farouchement opposee, en ce cas une lettre recommandee, en double exemplaires, avec motivations et contre-arguments fera l'affaire ! :o)

Voici la suite de mes peregrinations coreennes :

Myeongdong, j'ai failli craquer et acheter un petit chiot. A Seoul, on trouve de tout dans la rue a cote des boutiques et autres restaurants de marques connues chez nous comme Starbucks Coffee, The Body Shop, Lacoste et compagnie : des chiens, de la poulpe sechee vendue sous toutes ses formes, des cocons de ver a soie (aaaaaahhhh ! Il parait que les enfants coreens en raffolent mais je n'ose meme pas y gouter... Kamikaze mais pas a ce point), des gadgets pour customiser les telephones portables (pour memoire, je suis dans le pays de Samsung) et les rendre plus chic avec des incrustations de cristaux Swarowski, sauf que mon LG Chocolate est tellement obsolete que, bien sur, il n'est plus customisable (et en plus, il ne marche pas ici, les reseaux de telephone sont mille fois plus developpes qu'en Europe avec je ne sais combien de bandes passantes en plus). Or donc, il y avait une dame qui vendait des chiots et des chiottes (femelles de chiot) pour pas cher ! 70'000 Wons le bebe chien, soit 47 Euros, c'est une affaire ! :o) Ils etaient si mignons, colles les uns contre les autres pour dormir, mais ma maman coreenne m'a raisonnee en me disant que cela poserait probleme a l'aeroport et que ce n'etait pas l'idee la plus genialissime au monde. Et comme je suis une fille obeissante...

Les repas sont juste sublimes. Nous avons mange une succession de 20 plats differents au Mugunghwa, restaurant coreen specialise dans les plats qui etaient servis a la cour du roi Sejong de la Dynastie Choseon. A midi, c'etait restaurant japonais avec des sushis, sashimis et tempuras a se damner ! Quant a la qualite et a la fraicheur du poisson, rien a voir avec ce que l'on trouve dans les restaurants de sushis en Suisse ! Miam, miam. Ce soir, ce sera le fameux barbecue coreen mais avec un boeuf specialement eleve pour cela, a la maniere du celebre boeuf de Kobe japonais.

Parlons a present des relations sentimentales en Coree : apparemment, c'est partout la meme galere. Les filles ne trouvent pas d'hommes et en ont marre de leur celibat force (avec un accent aigu sur force, sinon, ca ne veut rien dire) ! La fille avec qui j'etais hier et qui a 31 ans, m'a dit qu'elle s'etait fixee cette annee pour se marier mais il lui fallait d'abord mettre la main et le reste sur un homme (condition assez sine qua non). Quant aux bebes, les Coreens n'en font plus car d'une part, il faut deja rencontrer quelqu'un, ce qui est difficile, mais en plus, il faut que ce quelqu'un soit d'accord de se reproduire. Or, l'elevage et l'education des petits Coreens coutent horriblement cher. En effet, pour qu'ils puissent acceder aux meilleures ecoles, puis aux meilleures universites, puis aux meilleures compagnies pour accomplir leurs devoirs de parfaits salary men, les parents doivent se saigner a blanc pour payer des cours prives a leur progeniture en dehors des cours obligatoires. La vie de l'ecolier coreen ressemble donc un parfait enfer, exactement comme au Japon. Lors des examens d'entree dans les universites les plus prestigieuses, le Gouvernement fait meme fermer les aeroports (pas un avion n'atterrit ni ne decolle) et les gares afin que les etudiants puissent passer leurs examens dans le calme le plus total. C'est vous dire le niveau de competition ! Du coup, est apparue une nouvelle generation de couples appelee TINK = Two Incomes, No Kids. La natalite est si faible, que les etudiants en medecine obstetrique s'entrainent a accoucher... des robots ! En cela, l'Asie est vraiment un autre monde.

Je me dis avec le recul que mes parents coreens ont eu bien raison de nous faire adopter, mon frere reste en Suisse et moi, ouf (ils n'avaient plus les moyens de nous garder : cours particuliers pour les deux et en plus, je mangeais trop :o) La ruine, quoi) ! Si j'etais restee en Coree, j'aurais peut-etre ete une de ces filles en uniforme qui font des courbettes devant chaque voiture sortant des parkings des grands magasins pour remercier les gentils clients de leurs achats (ce metier existe, je n'invente pas) !

Par contre, j'ai du m'occidentaliser beaucoup, car une vendeuse m'a abordee en me parlant en japonais alors que je deambulais dans la rue avec ma maman et mon petit frere. Si elle m'avait entendu parler mon coreen de vache espagnole, j'aurais compris, mais je ne disais pas un mot ! C'est vrai que je n'ai pas le teint de porcelaine quasi opalescent des Coreennes et que je ne suis pas maquillee de la meme facon (vous avez deja vu des conseils pour mettre en valeur les yeux brides dans Glamour et Cosmopolitan, vous ?) mais quand meme ! Comme quoi, les Asiatiques ne savent pas se reconnaitre entre eux.

Achats : 0, toujours rien a ce jour... 

Commenter cet article

Missfricadelle 17/03/2008 10:49

Je ne pensais pas mériter un merci public de la sorte!! Merci!!! Et pour me mettre en lien, aucun sushis!!!Rha comme je t'envie, manger des sushis comme tu le fais... MIAM! Ca me donne trop envie... Ici a Genève, le meilleur restaurant te coûte un bras ;).Par contre Samsung c'est nul... Je suis désolée, je suis pro-niponne, pas pro-coréenne ;)Enfin profites bien, et c'est marrant, dans mes stats de blog, je vois des vistes de Corée ;)

Koyangi 18/03/2008 15:10

Alors s'il n'y a pas de sushis, c'est bien, en plus, je les ai tous manges, il n'y en a plus ! Je ne savais pas que tu etais une compatriote ! Quant au meilleur restaurant de sushis de Geneve, j'imagine bien qu'il doit couter un bras, je n'ose meme pas imaginer les prix du Momoyama ou j'etais invitee hier : la presentation des plats etait fabuleuse avec de l'or fin saupoudre sur le poisson et dans l'alcool de prune pour faire joli... Mamma mia! Je regrette de ne pas avoir pris de photos, mais l'endroit etait trop chic pour que je me la joue touriste japonaise...D'ailleurs, en parlant de Japonaise, je crois que je vais m'habituer a ce que les Coreens me parlent dans cette langue... Je dois vraiment leur sembler differente...

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents