Koyangi Bacalhau

Koyangi Bacalhau

Mange, prie, aime (2 et fin)

Publié par Koyangi sur 29 Avril 2008, 13:00pm

Catégories : #La bibliothèque

J'ai terminé le livre dont je vous parlais et vous livre mes dernières impressions.

PRIE
Cette partie centrée sur le séjour d'Elizabeth Gilbert dans un ashram en Inde m'a laissé perplexe car mes connaissances en bouddhisme, yoga et méditation frôlent le niveau zéro. J'ai suivi trois cours de yoga en tout et pour tout et me suis totalement découragée le jour où nous avons dû nous mettre à quatre pattes en tirant la langue pour la posture du lion et qu'une des participantes, jeune, belle et blonde est venue vers moi en s'exclamant : "Oh, tu es Asiatique !" (bon sens de l'observation, j'admire) suivi d'un "J'aurais tellement voulu avoir les yeux bridés comme toi !" (là, c'est le moment de te casser, Koyangi). En résumé, je suis malheureusement bien trop matérialiste et superficielle dans mon incarnation actuelle - si on adhère à la notion du karma bien entendu - pour comprendre les expériences mystiques de l'auteur qui s'est retrouvée "assise dans la main de Dieu" (wow). De plus, je suis certaine que je ne supporterais pas de me lever tous les matins à 3 heures, pour passer des heures à méditer et à récurer le sol d'un temple et cela, pendant 4 mois ! Je sais, mon ego me conduira tout droit à l'échec et je ne connaîtrais jamais l'état de béatitude et de pleine conscience, mais tant pis. Tant qu'il y aura des choux à la crème et un morceau de chocolat sur mon chemin, ça ira... Je plaisante, bien sûr ! Hors de moi l'envie de me moquer d'un sujet aussi intime et complexe que la Foi ou la croyance personnelle, mais bon, chacun son truc.

AIME
Le dernier volet est consacré aux rencontres que Liz fait à Bali, notamment celle de Ketut, un sorcier de la neuvième génération qui m'a beaucoup amusée en concluant chacune de ses pensées par "Fais-moi connaître auprès de tes amis américains, moi plus d'argent à la banque depuis bombe", de Wayan, une guérisseuse divorcée avec sa fille pour qui elle récoltera 18'000 dollars afin de lui permettre d'acheter une maison, mais qui tentera d'en obtenir 23'000 de plus en toute innocence (!), et last but not least de Felipe, un Brésilien qui deviendra son amant et son grand amour... Outre la love story où tout est bien qui finit bien, j'ai aimé la description des rituels et des croyances indonésiens qui considèrent que tout enfant qui naît est un demi-dieu et par conséquent ne doit pas toucher le sol jusqu'à l'âge de 6 mois et que nous venons au monde avec nos 4 frères invisibles destinés à nous protéger tout au long de notre parcours terrestre.

Pour conclure, j'ai aimé ce livre pour son ton léger sur des sujets sérieux et pour l'expérience de vie qui n'est pas sans me rappeler les aventures de Céline, une personne dont je n'ai des nouvelles que trop rarement.

Pour aller plus loin, cliquez sur le site de l'auteur : http://www.elizabethgilbert.com/

Fortune Cookie du jour : "Le bonheur est juste à tes côtés". Intervention plus que pertinente, le Cookie ! Point n'est besoin de partir en Italie, en Inde ou à Bali pour se recentrer sur soi et voir à quel point la vie est belle !

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents