Koyangi Bacalhau

Koyangi Bacalhau

Chéri... moya ?

Publié par Koyangi sur 12 Juillet 2008, 13:18pm

Catégories : #La cuisine

Cherimoya !*

Je ne suis pas en train d'apprendre le coréen à Lui, chers amis lecteurs, le cherimoya est un fruit bizarroïde que Lui a acheté ce matin au supermarché, qu'il m'a fait goûter et dont je vais vous parler subito presto.


Lorsque Lui a palpé la "chose" ressemblant vaguement à un artichaut préhistorique, je l'ai regardé d'un air un tantinet sceptique. C'est quoi ? Ca se mange ? Ah, c'est un fruit ? Ah, il y en avait en Angola ? Comme j'ai obtenu des réponses précises à toutes mes questions, je me suis dit que Lui connaissait sa matière et j'ai accepté qu'il pose "le truc", dont j'ignorais encore le nom en français, sur le tapis roulant de la caisse. Courageuse, mais pas téméraire, la p'tite Koyangi !

Le cherimoya ne se pèle ni ne se cuit, mais s'éventre facilement avec un couteau de cuisine standard. Et quand on l'ouvre, ça ressemble à ça :

Mmmh, très appétissant... Hum ! 

Moi : Ca ressemble à des darnes de poisson frites à l'huile, ton truc, Chou ! Et regarde, il y a des yeux noirs partout... Eêêêêêêêh ! Tu es sûr que ce n'est pas vivant, hein ? Et que ça ne mord pas ?
Lui : Bon, tu goûtes ?
Moi : Oui, mais seulement après toi !
...
Moi (prenant une lamelle de cherimoya du bout de mes ongles parfaitement manucurés) : Tiens, tu as vu, ça se détache vraiment comme des lamelles de poisson ?!

La chair du cherimoya n'est guère engageante, il est vrai, mais son goût, très doux avec une pointe de miel, et sa texture molle m'ont rappelé celle de la poire bien mûre qui aurait fricoté avec un litchi. Pas mauvais en tout cas, d'ailleurs, je l'ai fini !

Résultat des courses : je ne me relèverais pas pour en manger la nuit, mais mes papilles ont aimé découvrir une saveur nouvelle. 

Conseil du coach : "Prends 15 minutes dans le week-end pour préparer des en-cas diététiques pour la semaine à venir." Un cherimoya, Coach ?

*Je tiens à m'excuser pour ce très mauvais jeu de mot, mais étant donné que nous sommes un samedi, jour de congé, il faut encore moins m'en demander qu'en semaine... ;o)

Commenter cet article

Koyangi 02/08/2008 16:32

@ Linda : le Chili ? Wouah ! Un des meilleurs amis de Lui est Chilien aussi. Merci pour la précision quant au nom. Tout ce que je sais, c'est qu'au supermarché suisse, ils l'ont appelé cherimoya et pas chirimoya, mais peut-être ils se sont trompés d'orthographe ? C'est comme si par erreur, on avait inscrit "pimmes" sur la pancarte à la place de "pommes", tout le monde prononçerait "pimmes", du style : "Avez-vous de la compote de pimmes" ou "je vais faire une tarte aux pimmes" ;o)

Linda 02/08/2008 01:53

Moi aussi je connais ce fruit, il y en a au Chili où je vis! Où as tu trouvé le nom cherimoya? Ca serait pas plutôt chirimoya? Enfin nous on l'appelle comme ça ici!

Charlotte 14/07/2008 14:32

Ah mais c'est vrai qu'on dirait un artichaut bizarre ... Même si ta description est encourageante, je ne sais pas trop si je tenterai le coup, hein !

Koyangi 14/07/2008 22:10



Je vois, Charlotte, courageuse mais pas téméraire comme moi ! ;o) Je t'assure, c'est le premier pas qui est difficile, après, ça va tout seul ! Bon, on ne me fera pas avaler des langues de canard
ou des pattes de poulet, même avec cet argument...



ben / 종경 14/07/2008 14:07

à l'oeil, c'est pas très appétissant...

Koyangi 14/07/2008 22:12



Tu l'as dit, Ben ! En tout cas, le premier homme qui s'est dit : "Tiens, et si j'essayais de manger ce truc ?" était soit :

1. Très affamé
2. Très courageux
3. Très inconscient

Mais c'est bon, le cherimoya !



Tinuviel 14/07/2008 11:45

En tous cas, le nom est choupinou comme tout :)

Koyangi 14/07/2008 22:13



Oui, il y a Chéri et Moya... ;o) Tant qu'on parle d'amour, cela ne peut être que mignon tout plein !



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents