Koyangi Bacalhau

Koyangi Bacalhau

Ca plane pour moi aux Maldives

Publié par Koyangi sur 16 Avril 2009, 13:00pm

Catégories : #Voyage, #Maldives

Hier, je vous ai montré la face idyllique du voyage au pays des Maldiviens, mais, dans toute histoire, le plus intéressant est certainement la partie obscure, le côté sombre de la Force, Darth Vador vs Maître Yoda, Luke, je suis ton père.

Or donc, après avoir été chahutés sur les flots, tel un cageot de poules que l'on balancerait aux crocodiles, à bord du bateau puis de l'hydravion en direction de Malé où nous attendait l'Airbus 330 pour rentrer en Suisse, j'ai demandé à Lui de me donner un somnifère, une fois le plateau-repas englouti que l'on nous avait servi (trop mangé, comme d'hab. Après réflexion, je n'aurais peut-être pas dû piquer l'Apfelstrudel de Lui et me contenter d'un seul dessert...).

Il faut savoir que les médicaments et moi, c'est rarement la réussite. Lui m'a suggéré de ne prendre qu'un demi-somnifère, vu mon petit gabarit, mais je lui ai répondu bien crânement  : "Fais péter et donne-m'en un entier, je suis une descendante fière et brave de Gengis Khan et mes collègues ne m'appellent pas Attila pour rien".

Ainsi fut fait ou plutôt avalé. 

Je me rappelle lui avoir dit : "Tu vois, je suis encore éveillée, aucun effet, ce somnifè... zzzzz", puis après quelques heures, m'être levée en direction des commodités de l'avion, mue par un besoin pressant.

Sauf que...

Sauf que les gens étaient rouges, verts, roses fluo, comme passés au stabilo avec des reflets électriques. On aurait dit qu'ils étaient pop-artisés par Andy Warhol ! "Etrange, quel phénomène intéressant", me suis-je dit. J'étais stone, oui.

(c) Internet. Marilyn Monroe, Andy Warhol, 1967. Les gens ressemblaient à Marilyn, sauf qu'ils n'avaient pas le même prénom ni la même tête. Et même que certains étaient des hommes.

Sauf que je me suis endormie sur le dossier du fauteuil de l'un des passagers avant même d'atteindre la porte des toilettes ! Lui s'est levé et a dû me porter pour me ramener à mon siège, sous le regard éberlué de tous : "C'est qui cette junkie ?".

Sauf que j'ai vomi tout mon déjeuner dans les sacs prévus à cet effet (glamour toujours) avant de retourner aux toilettes avec l'aide de Lui qui m'a soutenue et attendue derrière la porte pour veiller à ce que je ne m'endorme pas sur le trône.

Cet homme m'aime.

L'aspect positif de cette mésaventure, c'est que je me suis rendue compte que le travail d'hôtesse de l'air ne consiste pas uniquement à être sommelière multilingue dans un avion ni à faire des démonstrations de sécurité en gonflant des gilets de sauvetage jaunes et fort peu seyants, dont personne n'a rien à cirer. Une hôtesse de l'air est aussi formée pour soulager les personnes malades et veiller à leur confort. L'une d'elles m'a apporté une tisane à la camomille ainsi qu'une grande bouteille d'Evian bouillante, emmaillotée dans une serviette en tissu, à appliquer sur le ventre en guise de bouillote. J'avais chaud, j'étais bien et je me suis endormie jusqu'à l'arrivée. Et quand elles ont distribué des biberlis, petits gâteaux fourrés à la pâte d'amande, c'était le bonheur !

Commenter cet article

Koyangi 20/04/2009 12:40

@Marion : Indiana Jones, moi ? Let me laugh! Je suis plutôt du genre chihuahua de salon à poils longs sur son petit coussin en velours grenat, moi. Et oui, je sais, la drogue, c'est mal ! Maman n'a pas cessé de me le dire lors de mes années d'élevage chez mes parents...

Marion 17/04/2009 15:41

Aaaaah tu as été un peu Indiana Jones!Il a l'air sympa ce voyage mais arrête la drogue. C'est mal. Même le paracétamol c'est mal!

Koyangi 17/04/2009 12:47

@QueenC : Hello QueenC, je te souhaite la bienvenue sur mon blog. Vomir 16 fois dans l'avion ? Ouch, mes aïeux, il devait être dans un sale état, ton frère ! En tout cas, vive les hôtesses de l'air, elles savent vraiment tout faire et leur métier n'est pas forcément rose tous les jours. Bisou.

QueenC 17/04/2009 01:00

Ta mésaventure me rappelle celle de mon frère, lors d'un vol d'une douzaine d'heures au retour de l'Ile Maurice... Il est allé vomir 16 fois... Et je me souviens que l'hôtesse de l'air avait été un ange avec lui, elle s'en est occupée pendant tout le vol.En tous cas, OUI, Lui doit être bien amoureux de toi!Bisous

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents