Koyangi Bacalhau

Koyangi Bacalhau

Auberge de Vouvry (VS)

Publié par Koyangi sur 13 Juin 2013, 01:00am

Catégories : #Les restaurants

Fevrier-2013 8454a

 

Mon ami Lobo va de nouveau être déçu que je ne parle toujours pas de notre séjour à Rimini ni de notre dîner à l'auberge de Clochemerle en France mais j'ai suivi les conseils de ma copine Madame qui m'a dit que du moment que j'avais du retard sur mon blog (une année pour les compte-rendus de voyage et presque deux ans pour les restaurants, bon sang, j'ai un rythme de vie infernal !), autant que je parle des événements récents.

 

Je sais, Lobo, ça se discute...

 

Pour nos anniversaires, ma copine Madame et moi souhaitions d'abord monter à Gstaad à bord d'un petit train à vapeur pour nous balader dans la station huppée des Alpes bernoises, rencontrer Johnny Halliday et commander un High Tea au Gstaad Palace. Las, les palaces ne rouvrant que fin juin, nous avons dû nous rabattre sur un plan B qui était un dîner à la Cergniaulaz, complet ce soir-là, puis sur un plan C qui nous a amenées au village de mon grand-papa et de ma grand-maman à l'auberge de Vouvry, 17 points GaultMillau et 1 étoile Michelin. 

 

Fevrier-2013-8453a.jpgLa salle cossue de l'auberge de Vouvry qui m'a rappelé le décor des restaurants de luxe dans les Sims. Sacrée référence ;o)

 

Je connaissais cette auberge pour y avoir été deux ou trois fois avec ma famille mais j'étais bien trop jeune alors pour m'intéresser à la gastronomie. Je me souviens vaguement d'une pièce de veau farcie aux morilles qui faisait le délice de mes parents, d'une crème à la lavande dont je trouvais l'association étrange (comme quoi, les goûts changent avec l'âge et c'est tant mieux ! ;o)) et d'un pavé de boeuf que Pierre, mon cousin de Zürich, essayait de voler à grand-papa Georges en lui disant : "Tu ne manges pas, tu n'aimes pas ?"

 

A notre arrivée, nous avons été chaleureusement accueillies par le Maître d'Hôtel qui nous a installées à une table sur la terrasse pour siroter tranquillement un apéritif et consulter la carte des menus.

 

Notre choix s'est porté sur le menu dégustation avec trois entrées - sans le ris de veau qui ne nous emballait guère - et nous avons savouré chaque moment de ce repas exquis dont nous avons apprécié la cuisson irréprochable, l'harmonie parfaite des saveurs, la belle présentation sur l'assiette et le service prévenant, aimable et attentif !

 

Fevrier-2013-8425a.jpgMises en bouche

Un cannelloni de poivron rouge et chèvre frais, une mousse de courgette (?) et un carré de saumon recouvert d'un granité de concombre

 

Fevrier-2013-8424a.jpgSot-l'y-laisse aux racines anciennes et truffes noires du Haut-Var

Des légumes frais et craquants dans un bouillon subtil et corsé

 

Fevrier-2013-8423a.jpgLangoustine à la vanille et asperges de Saxon braisées au jus d'agrumes et piment d'Espelette

J'ai adoré la texture des langoustines nacrées avec adresse qui se mariait bien avec la douceur fondante des asperges

 

Fevrier-2013-8422a.jpgDos de sole d'Audierne à l'émulsion de moules au safran

Un savoureux mariage

 

Fevrier-2013-8421a.jpgCanard de Challans au cacao et poivre des montagnes de Sechuan, garniture du potager

Une des deux propositions de plat principal que j'ai choisie car ma copine Madame et moi voulions goûter à tout. Les mini chips de pomme de terre violette, c'était malin (c) Top Chef ;o)

 

Fevrier-2013-8446a.jpgFilet de boeuf rassis sur os à l'échalote, sauce syrah, garniture du potager

Le plat principal de ma copine Madame qui a été notre coup de coeur ! S'il y a une raison pour aller à l'auberge de Vouvry, c'est celle-là ! Un délice à s'en relever la nuit

 

Fevrier-2013-8445a.jpgSablé breton et fraises de provence, espuma de citron vert et sorbet fraise-basilic

Citation de ma copine Madame : "Les fraises, c'est toujours bon !"

 

Pas de chariots de fromages qui comportait pourtant d'excellentes pâtes ni de desserts pour nous car nous n'avions plus faim. Dommage car ils étaient très appétissants.

 

Fevrier-2013-8441a.jpgUn thé de menthe et des mignardises qui nous ont fait rire quand le Maître d'Hôtel qui ne se rappelait plus de quoi le chocolat était composé nous a expliqué que c'était vert à l'intérieur : "Euh, petit pois ? Epinard ? Massepain ? Eurêka, pistache !!!"

 

Fevrier-2013-8444a.jpg

 

Le Chef Martial Braendle nous a saluées à notre départ mais je n'ai pas osé lui dire que j'étais la petite-fille de grand-papa Georges comme mon papa me l'avait recommandé une semaine plus tôt en apprenant que je retournais à Vouvry (il faut dire aussi que je ne ressemble pas beaucoup à mon grand-papa ;o)). Je n'ai pas osé lui dire non plus que sa cuisine était extraordinaire et que j'aurais bien aimé prendre une photo avec lui tant je suis impressionnée par l'immense talent des grands Chefs que j'ai eu l'honneur de rencontrer ! Merci Chef Braendle, vous nous avez régalées.

 

Auberge de Vouvry / Avenue du Valais 2 / 1896 Vouvry / Valais

Commenter cet article

Danielle 08/07/2013 07:44


Magnifique ces assiettes, si tout était aussi bon que beau, alors ce devait être un vrai délice. Ce chef semble être très talentueux, les présentations de ses plats sont vraiment splendides ^^

Koyangi 10/07/2013 13:24



Je confirme, les plats étaient aussi bons que beaux visuellement. Quant au service, il était impeccable ! A ce niveau, ce n'est plus de la nourriture mais de l'art !



The Sister Theory 17/06/2013 10:29


Et bien, je me lèche les babines :p
Les petits desserts ont l'air trop bons et puis le reste n'en parlons pas!

Koyangi 27/06/2013 12:58



Tout était succulent, nous nous sommes régalées !



Hélène 14/06/2013 07:29


Whouaaaaaaa!!!! rien à redire!  tout a l'air délicieusement slurpmiam ...


bisous bisous!

Koyangi 27/06/2013 12:58



Très bien résumé ;o) Bisous Hélène !



Melodie 13/06/2013 18:09


Quel repas! Vous avez du vous régaler! (voilà, j'ai faim maintenant :)) Bisous

Koyangi 27/06/2013 12:59



Oui, nous avons eu beaucoup de plaisir à déguster ce repas, avec les yeux et les papilles ! Bisous.



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents