Koyangi Bacalhau

Koyangi Bacalhau

Brunch de Saint-Valentin au Mirador Kempinski

Publié par Koyangi sur 14 Février 2011, 02:00am

Catégories : #Les plaisirs

Joyeuse fête de Saint-Valentin à tous, que vous soyez seul ou en couple, que vous aimiez cette fête ou pas, l'important étant de ne pas se forcer à célébrer le Saint-Patron des Amoureux si on ne le sent pas ou si le coeur n'y est pas. D'ailleurs, l'année passée, je n'avais point reçu de chocolats, ni de fleurs, "ni de flyboat ni d'Eiffel Tower", mais un petit pain ! ;o)

 

Decembre-2010 2156

 

Cette année, j'ai décidé de prendre les devants pour organiser la Saint-Valentin moi-même, Lui s'étant attelé régulièrement à cette tâche depuis le tout début de notre rencontre, et ai réservé une table pour le brunch du Mirador Kempinski au Mont-Pèlerin, un hôtel 5 étoiles luxe perché sur les hauteurs de Vevey, là où Tony Parker et Eva Longoria avait acheté un appartement avant de divorcer.

 

Moi (tout excitée) : Chou, aujourd'hui je t'emmène bruncher au Mirador Kempinski pour la Saint-Valentin ! Je sais que nous sommes le 13, mais tu avoueras que bruncher un lundi matin alors que nous sommes au travail tous les deux, ça n'était pas possible...

Lui (fatigué et surtout affamé donc grognon) : Ah... Tu n'aurais pas pu trouver quelque chose plus près ? Je connais bien le Kempinski, je suis allé plusieurs fois là-bas et j'y ai même dormi, alors bon...

Moi (déçue) : Tu sais, au départ, je voulais aller bruncher au Beau-Rivage Palace, mais la salle est en rénovation pour deux mois.

Lui : Okay. Bon, c'est pour quelle heure ?

Moi : Midi !

Lui : Quoi ? Midi ? Mais on va mourir de faim d'ici là !!! Tu n'aurais pas pu demander à leur service traiteur de nous livrer le brunch directement à la maison ? 

Moi (vexée) : Si tu n'es pas content, je peux toujours annuler et on prendra le petit-déjeuner chez McDo !

Lui : Non, non... Ca ira.

 

Notre Saint-Valentin partait mal : j'étais dans l'incompréhension totale face à Lui qui ne se rendait même plus compte de la chance extraordinaire que nous avions de pouvoir nous rendre dans un Palace pour y déjeuner et ce, sans que nous ayions à nous soucier ni du prix ni de quelque contingence d'ordre matériel et j'avais de la peine à admettre qu'au final, l'homme que j'aimais n'était peut-être qu'une personne blasée de plus.

 

Il est vrai que Lui est descendu dans les plus grands hôtels du monde, comme le Dolder Grand de Zürich ou encore le Burj Al Arab et le Qasr Al Sarab aux Emirats Arabes Unis et que pas grand chose ne le surprend encore, mais sa réaction désinvolte m'a laissée perplexe : Lui ne serait-il qu'un sale type au fond ? ;o)

 

Finalement, Bryan Adams a bien détendu l'atmosphère avec "Everything I do" à la radio pendant le trajet en voiture et nous sommes arrivés dans de bonnes dispositions sur la terrasse époustouflante du Mirador Kempinski et sa vue imprenable sur le lac et les montagnes !

 

Decembre-2010-2157.JPGDecembre-2010-2173.JPG

 

Le brunch était plus que varié et copieux et je ne résiste pas au plaisir de vous en livrer le contenu (informations tirées du site internet) :

 

"Le petit déjeuner" cafés, thés, viennoiseries et jus de fruits

"Le potager" avec ses crudités et verres de légumes en jus

"Le terroir" avec ses salaisons, terrines maison et fromages du pays

"L'Asie" avec les poissons crus, sushis, sashimis (tiens, je les ai loupés ?)

"Le coin nordique" où les fumaisons de poissons chantent les Mers du Nord

"Le piano" avec les pâtes, viandes à la tranche et poissons à la plancha

"Les Douceurs" avec toutes les gourmandises de nos pâtissiers

 

Pour nous qui étions installés face à la terrasse, le menu s'est traduit comme ceci en images :

 

Decembre-2010-2160.JPGJus d'orange et jus de pamplemousse frais, thé, café et eau minérale

 

Decembre-2010-2158-copy.jpgAssiette de Lui : croissant, petit pain, charcuteries, oeuf brouillé au saumon, tortilla de pomme de terre et raviolis chinois

 

Decembre-2010-2159-copy.jpgDecembre-2010-2162.JPGMes assiettes : (photo du haut) raviolis chinois, verrine de crevette panée et avocat, légumes du soleil grillés, coleslaw / (photo du bas) concombre à la menthe, saumon fumé, pancetta, oeuf brouillé au saumon et jambon de Parme. Je tiens à préciser que Lui s'est aussi servi d'une deuxième assiette et que je n'étais pas la seule à me goinfrer ! ;o)

 

Decembre-2010-2164.JPGPlat chaud pour Lui : filet de truite au beurre citronné et riz aux pignons de pin. Les garnitures étaient à choix et il y avait aussi du poulet rôti de la Gruyère sur la carte  

 

Decembre-2010-2165.JPGPlat chaud pour moi : longe de veau, jus au thym de montagne, légumes vapeur et riz aux pignons de pin. La viande était fine et savoureuse 

 

Decembre-2010-2166.JPGFromage et desserts pour moi, Lui ayant déclaré forfait : bûche cendrée et fromage de chèvre, quelques grains de raisin noir, bavarois aux fruits rouges, mousse au chocolat couronnée de crème Chantilly et flan caramel coiffé d'une boule d'entremet à la pistache et d'un croquant au chocolat

 

Un dernier coup d'oeil sur le Panorama grandiose et nous sommes rentrés, à nouveau réconciliés et plus amoureux que jamais (pour l'aspect romantique de l'histoire ;o)), mais aussi désireux de nous allonger au plus vite afin de reposer nos pauvres estomacs fatigués par tant d'agapes ! Ouf.

 

Decembre-2010-2171.JPGDecembre-2010-2170.JPG

 

Le brunch du Mirador Kempinski m'a séduite pour la variété et la qualité des mets, le soin apporté à la table (les couverts et les assiettes sont changés autant de fois que vous vous servez au buffet), l'excellence du service policé et aimable et aussi pour l'accompagnement musical au son de la guitare sèche jouée par un chanteur qui a interprété les airs les plus célèbres du répertoire espagnol : "Besame, besame mucho...".

 

Quant à Lui, il est revenu rapidement sur son attitude bougonne du matin, m'expliquant sans avoir l'air d'y toucher qu'un de ses collègues résidait une semaine chaque année dans cet hôtel pour y suivre une cure "bien-être", ce à quoi je lui ai répondu que cela ne me déplairait pas du tout ! ;o) Affaire à suivre...

 

Hotel le Mirador Kempinski Lake Geneva / 1801 Le Mont-Pèlerin (Montreux/Vevey)

Commenter cet article

Smokethorn 15/02/2011 23:52



Hihi!! tout est bien qui fini bien ;p


L'adresse est à garder!!!


Bises ^^



Koyangi 16/02/2011 12:33



Oui, finalement. S'il n'y avait pas un peu de piment dans la vie de couple, ce serait moins drôle ! Quoique... ;o) Bises.



Rose 15/02/2011 18:46



Excellente adresse ! Merci pour tous ces détails passionnants



Koyangi 16/02/2011 12:34



Mais de rien, contente que ça te plaise ! ;o)



la souris 15/02/2011 14:54



miam, ca donne faim, et quel cadre! vous avez du bien profité de votre saint valentin (en avance ;) bisous!



Koyangi 16/02/2011 12:39



Je trouve que fêter la Saint-Valentin en avance, c'est assez chouette histoire d'éviter de faire comme tout le monde et ne pas recevoir la rose offerte à toutes les filles au resto ! ;o) Ce n'est
pas que je n'aime pas les roses, je n'aime pas recevoir des roses au resto, c'est tout, parce que le problème, c'est que tu ne sais pas où la mettre et en plus, elle meurt vite, pauvre
pitchoune. Bisous.



Banoffee Girl 15/02/2011 11:01



Ouh, pas agréable la première réaction de Lui.
Dis donc, les assiettes donnent enviiiie !



Koyangi 16/02/2011 12:42



Lui est un être humain et non une créature divine comme on pourrait le penser ;o) et en tant qu'être humain, il manifeste parfois des mouvements d'humeur. Comme moi, quoi ! D'ailleurs,
moi aussi, j'ai eu le culot de lui dire un jour : "Rhà naaan, pas les Maldives, on y a déjà été !" (il y a des claques qui se perdent). Et les assiettes étaient très bonnes, j'en garde un bon
souvenir.



Anne-Laure 14/02/2011 23:58



Ah ces hommes, je te jure jamais content. Ils savent pas la chance qu'ils ont d'avoir des namoureuses qui les chouchoutent autant ! ;)


J'ai déjà dîné mais voilà que tu me remets l'eau à la bouche avec toutes ces assiettes. Et cette vue ! Elle vient de me couper le souffle...



Koyangi 16/02/2011 12:44



Ah ces hommes, comme tu dis ! ;o) Mais on les aime bien quand même, malgré tout, ralàlà...



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents