Koyangi Bacalhau

Koyangi Bacalhau

Can I live without?

Publié par Koyangi sur 16 Août 2012, 01:00am

Catégories : #Minimalisme, #Dominique Loreau

"La multiplicité mène à la confusion et aux soucis. La crainte de perdre les choses alourdit. De la rareté des choses dépend leur prix (même un vieux mug ébréché) ! Et quelle liberté, quelle sérénité ! On se sent tellement plus "soi" en ne possédant que très peu ! La vie gagne en humour, l'esprit s'exprime mieux, le coeur s'ouvre et le mental ne redoute plus le changement. Mais pour parvenir à ce peu magique, une condition s'impose : être intransigeant et précis sur l'inventaire de ses besoins"

Dominique Loreau

 

Libre à cette chère Dominique Loreau de se contenter d'un vieux mug ébréché et de se nourrir de mayonnaise si ça lui chante (oui, je traverse une période un tantinet critique par rapport aux écrits de mon "gourou" mais parfois, il est salutaire "d'adorer ce qu'on a brûlé et de brûler ce qu'on a adoré" pour pouvoir mieux y revenir par la suite), mais je m'en passe très bien quant à moi ! :o)

 

En fait, plus je m'informe sur la décroissance, l'écologie, l'environnement, le fait de manger bio et local et d'avoir un comportement éthique et responsable, plus ça m'ennuie ! Ce ne sont bien entendu pas les préceptes qui m'agacent et je fais de mon mieux pour en appliquer quelques-uns dans ma vie mais c'est plutôt le ton psychorigide et moralisateur de leurs auteurs qui m'énerve : si tu manges de la viande, tu n'aimes pas les animaux ; si tu t'exposes au soleil, tu auras un cancer de la peau ; si tu as le malheur de cuisiner quelques tomates une fois en décembre parce que tu en as ras-le-bol du chou et des pommes de terre, tu mérites le fouet ; si tu bois du lait, tu es contre-nature car les animaux n'en boivent plus quand ils sont adultes (et ils ne mangent pas non plus du chocolat, des glaces et des gâteaux, à ce que je sache... Quant à l'intolérance légendaire des Asiatiques pour le lait, je suis la preuve vivante qu'il n'en est rien) et je ne vous parle pas des idéologies philosophiques à base de "pureté" qui me font toujours flipper quand je pense à ce que cela a donné en 1939-1945.

 

Nigella-Lawson-vs-Gillian-McKeith1.jpgEntre Gillian McKeith et Nigella Lawson, mon choix est vite fait ! ;o) Il faut VIVRE boudiou, on n'est pas que des purs esprits ! Certains sont tellement obnubilés par des théories à la noix qu'ils en viennent à ne vouloir "se nourrir que de lumière" et ils en MEURENT, bien sûr... :o(

 

Sans vouloir minimiser l'impact parfois désastreux que l'homme peut avoir sur "Mère Nature", qui n'a d'ailleurs nullement besoin de nous et qui se remettra très bien toute seule quand on n'existera plus, je pense que nous avons une chance inouïe (enfin, je ne peux parler que pour moi qui vis en Suisse dans un pays plutôt "civilisé") de pouvoir choisir le mode de vie qui nous convient et d'agir selon notre conscience et dans les limites que nous nous sommes fixés. Après, chacun agit comme bon lui semble. Pourquoi toujours regarder ce que fait le voisin ? N'avons-nous déjà pas suffisamment à faire avec nous-mêmes ?

 

Cette longue introduction pour en venir au sujet de mon article que j'ai trouvé sur le blog de mnmlist que j'apprécie beaucoup car il interroge à la place d'imposer des points de vue. Dans le post intitulé : Can you live without?, l'auteur empoigne la fameuse liste des 100 ou 99 objets de Dominique Loreau mais cette fois dans le sens inverse. Il ne s'agit plus de dresser un inventaire mais de se poser la question pour savoir si on pourrait se passer des objets suivants (avec mes réponses tant qu'on y est ;o)) : 

  • Abonnement TV ? Ca ne va pas, non ? Comment je ferais pour regarder l'Amour est dans le pré, les séries et les films sur Canal+ et mes émissions préférées sur Cuisine TV ? J'ai passé de très bons moments devant mon poste de TV même si j'ai grandi sans, mes parents ayant attendu que mon Frangin et moi ayons 18 ans révolus pour en acheter un ! Ils voulaient que nous nous consacrions aux études, à la lecture et au piano pour moi, mon Frangin ayant abandonné après seulement 3 cours... Résultat : Si cela a marché pour les études et la lecture, je n'ai plus joué une seule note de piano depuis que je suis partie de chez eux ! Nous avons d'ailleurs un piano à la maison mais je ne le touche pas.
  • Smartphone ? Rappelez-vous, il y a quelques années de ça, j'avais acheté Wall-e, l'appareil le plus rétrograde et le plus minimaliste de la planète avec lequel je ne pouvais que téléphoner et envoyer des textos, puis j'ai basculé du côté obscur d'Apple avec les iPhones... Si par malheur, quelqu'un venait à me l'enlever à présent, je crois qu'il passerait un très très très mauvais quart d'heure ! J'ai ma vie entière consignée dans mon smartphone !
  • N'importe quel type de téléphonie mobile ? Euh, je ne comprends pas très bien la question ? Je viens d'écrire que j'ai un smartphone, alors... ?
  • N'importe quel type de TV ? Si j'ai un abonnement TV, il vaut mieux que j'ai la TV qui va avec, non ?
  • Une connexion internet ? Indispensable pour faire fonctionner mon ordinateur et mes jeux vidéos online (j'ai toutes les tares), l'iPhone 4S, l'iPad 2 et récemment le Kindle Touch. Si j'ai BESOIN de tout ça ? Evidemment, cette question !
  • Un canapé ? Non, le canapé étant mon meuble préféré après le lit ! Il doit être assez grand pour que je puisse m'allonger dessus pour faire la sieste avec un dossier qui soutient bien le dos car je déteste être vautrée quand je lis. Je les aime grands, blancs et sobres, en tissu ou en cuir, qu'importe, mais du cuir de très haute qualité, sinon, ça fait "scrouitch scrouitch" avec les habits quand on s'assied dessus.
  • Plus d'une paire de chaussures ? Ah non, je suis une fille ! Tiens, il faudra que j'en dresse l'inventaire un jour... Si je ne devais n'en garder qu'une paire parce que c'est la guerre et que j'ai dû m'enfuir de la maison en flamme par exemple, ce serait certainement mes sandales compensées noires Geox que j'ai achetées cet été à Vérone car elles sont confortables et vont pratiquement avec tout. En hiver, je rajouterais des chaussettes et un sac poubelle par-dessus, pas top glam, mais on a dit que c'était la guerre ! Bon, okay, les baskets, c'est quand même plus pratique dans ce cas... 
  • Plus de quelques t-shirts ou pantalons ? Je dirais plutôt oui car sincèrement si je pouvais vivre toute l'année en T-shirt et en jean, je le ferais ! Mais pour cela, il faudrait que je supprime toutes mes sorties en boîte et dans les restaurants gastronomiques, que je change d'homme et d'amis (la journée, ça peut passer mais pas le soir où il s'agit d'être une bombasse juchée sur des talons de 12 cm, ces Messieurs étant particulièrement allergiques aux ballerines... "Tu comprends, ma chérie, ça ne va pas avec la Porsche, la Mercedes 55 AMG, l'Audi A8, la Lamborghini Gallardo", rayez la mention inutile) et que je démissionne de mon travail qui autorise les tenues plus ou moins décontractées au bureau mais pas quand on est en représentation !
  • Micro-ondes ? Je crois que oui. Je ne l'utilise pas très souvent. Juste pour réchauffer de la soupe, donc oui.
  • Une voiture ? Il y a quelques années, j'aurais répondu par l'affirmative, mais depuis que j'ai passé mon permis, je ne peux plus m'en passer (on ne se rend pas compte quand on est un piéton) ! On pourra dire ce que l'on veut, mais même si ça pollue, une voiture, c'est pratique, ça permet de se déplacer beaucoup plus vite que le bus qui s'arrête à toutes les stations, ça ne coûte finalement pas plus cher en entretien (essence, assurances, taxes) qu'un abonnement annuel général des CFF (Chemins de Fer Fédéraux) pour un confort inégalable (pas de promiscuité, pas d'odeurs corporelles ou alimentaire non souhaitées, pas de bruits, pas d'idiots qui gloussent, pas d'enfants qui braillent (enfin, pas ceux des autres ;o)), etc.) ! Quand j'ai pris le train la dernière fois avec ma copine Madame pour rentrer de Vérone, nous étions coincées comme des sardines dans le wagon, la climatisation avait sauté alors que la température était à +35°C et nous sommes arrivées avec 1h de retard sur l'horaire prévu :o( Chouette !
  • Des bonbons ? Je ne suis pas un bec à sucre et je ne cours pas après les bonbons, donc oui, je peux vivre sans !
  • Plus d'une poignée de livres (à la fois) ? Oui, j'ai un Kindle ! ;o)
  • Maquillage ? Non, j'ai besoin de me maquiller pour me sentir bien dans ma peau. Puis, c'est tellement chouette de prendre soin de soi !
  • Cheveux ? La boule à zéro ? Non, jamais ! En plus, je n'ai pas le crâne qui se prête à ça...
  • Souvenirs ? Je ne collectionne rien et j'ai horreur des bibelots rapportés de vacances. Donc oui, pas de souvenirs !

Si je fais le compte, je pourrais vivre sans "téléphonie mobile" (pas compris la question), sans micro-ondes, sans une pile de livres à la fois, sans bonbons et sans souvenirs. C'est déjà une bonne indication pour faire de l'ordre chez moi.

 

Si, vous-aussi, vous avez envie de vous poser ces questions, sentez-vous libre de répondre à ce questionnaire dans un commentaire ci-dessous ou sur votre blog !

Commenter cet article

Cathy 28/08/2012 19:38


Pour moi, les concepts de DL sont trop extrêmes, on peut très bien être minimaliste tout en ayant + de 99 objets chez soi, ou + d'une seule robe... Privilégier la qualité à la quantité c'est
bien, réfléchir sur ses achats également, mais se priver de tout plaisir ça nous apporte quoi ? C'est bien de se rendre compte de l'essentiel, mais on a aussi besoin de superflu pour que
l'existence soit plus douce...


DL me fait parfois penser à un gourou lol.


Sinon, je pense que je vais reprendre ton tag sur mon blog !

Koyangi 29/08/2012 12:15



Je partage entièrement ton avis, même si j'essaie de faire attention à ce que j'achète. Je pense que DL nous livre ses réflexions basées sur sa vie (ma foi, si elle vit comme une nonne et
qu'elle aime ça, tant mieux pour elle ;o)) qui peuvent nous inspirer mais qui sont à adapter à notre propre mode de vie. Ainsi, on ne s'habille pas de la même manière si on travaille à l'air
libre ou dans un bureau, etc. Je ne crois pas qu'elle se prive de tout plaisir puisqu'elle fume, mais ses plaisirs à elle ne sont pas forcément mes plaisirs à moi et à toi, apparemment ! ;o)


 


Pour le superflu, j'ai commencé mes "leçons d'opulence" pour tester et vérifier que l'on n'a pas forcément besoin d'argent pour nous rendre l'existence plus douce. Quoiqu'un vernis sur les pieds,
c'est quand même chouette ! ;o)


 


Je me réjouis de lire le tag sur ton blog que j'irais visiter dès que j'aurais un moment. J'ai plein de blogs en retard à lire et à commenter :o(



Musme 21/08/2012 14:25


Je n'ai envie de me priver de rien. Je n'ai pas non plus envie d'accumuler. Cela ne m'apporte plus de satisfaction. Mais pourquoi me compliquer la vie. Ne pas avoir de voiture, ce n'est tout
simplement pas possible où j'habite. Je vois quotidiennement des personnes qui n'ont pas de véhicule, pas par conscience écologique, mais parce qu'elles n'ont tout simplement pas les moyens
financiers d'en avoir. Tout devient très compliqué, voire impossible.


Je suis assez intriguée par Dominique Loreau. J'aimerais bien savoir comment elle vit réellement. 

Koyangi 23/08/2012 12:11



Je pense que ta remarque est juste : Pourquoi se compliquer la vie ? La voiture est effectivement indispensable dans certains endroits comme l'endroit où tu sembles habiter, mais c'est vrai que
je pourrais m'en passer. Je ne l'utilise d'ailleurs pas tous les jours mais je la trouve bien pratique quand il s'agit de rentrer tard le soir après une soirée et que je n'ai pas à attendre sur
le bon vouloir de quelqu'un pour me ramener à la maison.


 


Dominique Loreau est aussi une énigme pour moi. Je crois savoir qu'elle vit seule, qu'elle a des chats (ce qui n'est pas toujours la simplicité ;o)) parce qu'on les voit dans son livre sur les 99
objets, qu'elle fume (pas bien !!!) et que la plupart de ses objets sont parfaitement vieillots et obsolètes comme son téléphone portable ou son réveil (je crois qu'elle n'a pas dû capter que tu
peux avoir l'alarme sur le téléphone portable).



Filo 21/08/2012 12:38


J'aime beaucoup ton billet, et je fais partie de ces gens qui préfèrente apprécier avant tout les bonnes choses plutôt que de réfléchir intensément avant d'absorber quoi que ce doit qui ne soit
pas "bon pour la santé/la planète/l'écologie" etc etc...


 


et je reste pesuadée (mais peut-ête me trompé-je) que cette ascèse à laquelle  DLoreau nous convie, ne peut être vivable que s'il existe à côté un idéal plus élevé pour la soutenir. Se
débarasser du superflu juste pour avoir une sensation de légèreté et de mieux vivre sa vie me parait trop "léger" justement, comme justification. Ce sont surtout les religieux(des ordres
réguliers) auxquels je pense qui font voeu de pauvreté, mais dans un but supérieur...
Ceci dit,  s'obliger à réfléchir sur la pertinence de l'achat de trentedouze millième paire de chaussures est une bonne chose ;) (mais la réponse peut aussi être oui j'en ai besoin! )


Quant à moi je saute volontier l'abonnement télé, la télé, le smartphone, le canapé,les bonbons, et je garde le reste...Objectivement, comment vivre avec qq tich et un pantalon? C'est
juste absolument impossible, non? et pour expérimenter depuis un an le "sans voiture" c'est très pénible et compliqué et très limitant dans la vie quotidienne


(très long commentaire, oups)


 

Koyangi 21/08/2012 13:04



Bonjour Filo ! Mais non, ton commentaire n'est pas trop long et cela me donne aussi à lire comme ça ! ;o)


 


Tout comme toi, je pense que certaines personnes sont "faites" (je ne sais pas si c'est toujours voulu pour certains moines asiatiques ?) pour cette vie d'ascèse et je les admire très
sincèrement pour être arrivées à un état aussi supérieur qui est très très loin de ce que je vis, heureusement pour moi ou dommage, je ne sais pas.


 


Ce qu'il y a de bien avec les essais de Dominique Loreau, c'est qu'ils me font réfléchir, non pas pour devenir nonne à mon tour (à moins que je sois "appelée" qui sait, comme me le
disaient les soeurs dans mon école privée, une notion bien mystérieuse et qui me fait peur aussi) mais par rapport à ce que je vis ou consomme ou non dans mon quotidien. Parfois, ça me
parle, parfois non mais j'expérimente ce qu'elle préconise en me lançant des petits challenges.


 


Bon sang, tu es beaucoup plus sage que moi : pas de TV, pas de smartphone, pas de canapé, argh ! Pour le T-shirt et le pantalon unique, Steve Jobs ne portait qu'un jean et un pull noir en col
roulé, donc, c'est possible. Mais bon, il était aussi le patron d'Apple donc il faisait ce qu'il voulait dans sa boîte, à mon avis ! ;o) Sinon, je pense qu'à la retraite, si tu ne sors plus
beaucoup et que tu vis à la campagne, ça devrait être possible...



Missfricadelle 20/08/2012 11:47


Moi je me passe déjà de micro-ondes, et c'est très bien comme ça. D'autant plus que c'est moche, un micro ondes !


Sinon, me passer de souvenirs, je ne peux pas... mais juste dans le sens où je fais partie de ces gens qui imprime les photos et font des albums, et que je range ça dans la case souvenirs...


Se passer de maquillage ? plus de vernis ??? Non mais ça va pas la tête ????!!!!

Koyangi 21/08/2012 13:06



Le micro-ondes n'est pas si moche s'il est encastré dans la cuisine comme chez nous. Du coup, ça ressemble à un petit four.


 


Pour les souvenirs, je comprends, tu fais plein de jolies choses avec tes mains alors je te comprends mais comme ce n'est pas mon cas... Quant au maquillage et aux vernis, nous sommes bien
d'accord, même si j'ai réduit drastiquement la quantité ! Bisous.



Anne-Laure 19/08/2012 12:43


Ah ah ah j'adore cette confrontation entre ces deux femmes ! Et comme toi, je pense que la vie est trop courte pour se mettre autant de restrictions et ne pas en profiter (dans la limite de la
descence, de l'éthique et d'un protection minimum des ressources terrestres bien sûr !)


Sinon pour la différence "smartphone" vs "téléphnie mobile", je pense que l'auteur du post signifiait... L'accès à internet et toute sa base d'infos et de services n'importe où, n'importe quand,
pour le premier. Et le fait de pouvoir appeler quelqu'un où que l'on se trouve (et non seulement depuis son poste fixe) pour le deuxième. Enfin peut-être pas ! ^^

Koyangi 21/08/2012 13:13



Franchement, pour les adeptes purs et durs du minimalisme qui ne sont donc pas des moines ni des ermites qui ont consciemment choisis leur voie, je leur conseillerai de lire quelques romans de
Dickens où c'était tellement chouette quand les femmes de la basse société devaient s'escrimer à laver des escaliers au charbon et à l'huile de coude, que la durée de vie d'un boulanger était de
40 ans, qu'il fallait économiser les bouts de chandelle et au sens propre cette fois et que la plupart des gens mouraient de faim ou presque dans la rue. Ah, c'est sûr, ils ne
polluaient pas beaucoup mais ils étaient super malheureux aussi ! Donc oui, notre société a du bon et je pense que personne ne souhaiterait revenir en arrière !


 


Merci pour l'explication ! Alors non, je ne pourrais pas me passer de l'accès à Internet, au 3G et à la Wifi n'importe où n'importe quand, même en vacances, ça m'énerve quand je n'ai pas de
réseau. Il faut croire que je suis salement droguée, ma parole ! ;o) Sinon, il y a un "petit" progrès, je n'ai pas de téléphone fixe... Hu hu.



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents