Koyangi Bacalhau

Koyangi Bacalhau

Deux tags pour le prix d'un

Publié par Koyangi sur 15 Juillet 2011, 01:00am

Catégories : #Les anecdotes

Le 7 mai dernier, autant vous dire que cela date, la jolie souris rose me taguait sur son blog pour que je vous dévoile 7 choses que vous ne saviez pas sur moi... Le temps passant, j'ai trouvé sur le blog d'Anne-Laure un autre tag sur les "souvenirs d'enfance" et comme il y avait 8 questions, je me suis dit que je pouvais faire d'une pierre deux coups ! Et oui, on recycle tout par ici, même les articles de blog !

 

Pour commencer, je n'ai pas trop aimé mon enfance puisque j'avais hâte de grandir très vite pour prendre mon indépendance et voler de mes propres ailes. Il faut dire qu'après mon adoption à l'âge de 5 ans, je me suis enfermée dans ma bulle et suis devenue limite autiste, ne comprenant pas vraiment ce qui m'arrivait dans ma famille suisse, chez qui j'ai cru au départ que j'étais en vacances puisque mon papa coréen était venu nous embrasser une dernière fois à l'aéroport... Dans mon petit coeur à moi, je ne pouvais pas imaginer que je ne le reverrais jamais plus.

 

ENF1-copie-1.jpg 

Cette photo de moi (la petite fille en robe blanche qui veut s'échapper) est pliée et déchirée car mon père coréen l'a gardée sur lui dans son porte-monnaie jusqu'à sa mort. Ma maman coréenne m'a dit qu'elle ne savait pas qui était les autres enfants. Donc, si jamais vous vous reconnaissez, faites-moi signe ! ;o)

 

Après, il y a eu l'école privée très urf des bonnes soeurs catholiques, un passage chez les scouts, les cours de piano jusqu'à 18 ans (oui, j'ai eu un parcours à la Le Quesnoy ;o)), puis la grosse crise d'adolescence quand j'ai décidé de passer le concours d'entrée pour l'Ecole d'Art de Lausanne (ECAL), ce qui a été considéré comme un accident de parcours voire une honte pour certains membres de ma famille. "Pensez-vous, ma bonne Dame, tous des drogués et des alcooliques ! Elle finira mal, la Koyangi !" ;o)

 

ENF5.JPG

 

A mon tour de garder dans mon porte-monnaie et jusqu'à ma mort des photos de mon papa coréen et moi, à la plage à Incheon - j'étais si frêle que mes épaules n'étaient pas plus larges que la tête de mon papa. Mes parents m'avaient du reste surnommée Cosmos, du nom de la fleur qui tremble au moindre souffle de vent. La photo a été déchirée après le divorce de mes parents histoire de ne plus voir ma maman coréenne qui y posait aussi (sympa). A droite, la photo de mon père qui était MP (Military Police), un corps spécial de l'armée trié sur le volet à ce que l'on m'a dit.

 

Cela ne veut pas dire que j'ai été malheureuse et je remercie mes parents de nous avoir donné le maximum de ce qui était possible pour notre éducation, à mon Frangin et à moi, et d'avoir pris le relais de mes parents coréens pour nous aimer à un point tel que je me sens infiniment plus proche aujourd'hui de ma maman suisse qui m'a élevée que de ma maman coréenne qui m'a donné la vie et avec qui ce serait bien que je me réconcilie... un de ces quatr'.

 

Cette longue digression pour vous situer le contexte. Place à présent aux questions !

 

1. Quand vous étiez petite, que répondiez-vous à la question : "Et toi, que veux-tu faire quand tu seras grande ?"

 

Pour commencer, je suis toujours petite parce que 1,60 m, ce n'est pas grand ;o) mais je me souviens que je voulais être, dans l'ordre chronologique : princesse pour porter des robes longues, pilote de vaisseau spatial (j'avais dessiné les plans et même pensé à l'uniforme, bah oui, parce que contrairement aux extra-terrestres qui sont tout nus et qui n'ont pas de zizi dans les films, je ne pouvais pas concevoir de partir à la conquête de l'espace en tenue d'Eve), puis pilote d'avion de chasse quand j'ai réalisé que la fabrication de réacteurs propulsés à l'oxygène, ça n'était pas pour demain ;o) Pour l'anecdote, mon Frangin, lui, voulait être curé-colleur d'affiches ! Curé pour ne travailler que le dimanche et colleur d'affiches pour... je ne sais pas pourquoi, en fait ? Peut-être qu'il trouvait ce job trop fun ?

 

2. Quels ont été vos BD et dessins animés préférés ?

 

18_Petzi_et_les_crepes-62988.jpg(c) Illustration : Internet

 

BD : Petzi, l'ourson qui mange des crêpes et ses amis Pingo, Riki, Caroline et l'Amiral, que mes parents ont dû nous lire 50'000 fois au moins, puis, quand j'ai su déchiffrer les chiffres et les lettres, Tintin et Astérix, car papa avait la collection complète, collection qui est d'ailleurs en piteux état (couvertures arrachées, pages pliées, taches de chocolat, etc.) après le traitement que mon Frangin et moi lui avons fait subir. A présent, c'est au tour de la Puce de la bousiller définitivement. Mais non, elle est bien plus soigneuse que ce que nous étions à son âge !

 

12t46czt.jpg(c) Illustration : Internet

 

Dessins animés : Goldorak, what else ? Bon, je n'ai toujours pas décroché des robots parce que je suis encore et toujours fascinée par les Transformers ! Mais aussi Capitaine Flam (rhâââ, trop sexe), Princesse Sarah (dont je suis toujours fan) et Georgie (idem).  

 

3. Quels ont été vos jeux préférés ?

 

spaceinvader.jpg(c) Illustration : Internet

 

Les jeux vidéos à coup sûr, je n'ai jamais été branchée jeux de cartes ou jeux de société (autiste, je vous l'ai dit). Mes it-jeux vidéos vintage : Space Invaders qui était proposé comme distraction pour les enfants dans un restaurant de mon village d'origine et qui a coûté beaucoup de piécettes à mes parents, Donkey Kong, Zelda et Galaga ! Il y a eu aussi la série des Leisure Suit Larry, mais heureusement que mes parents n'ont jamais vraiment su à quoi on jouait, mon Frangin et moi, parce que cela ne cadrait pas franchement avec leurs principes d'éducation ;o)

 

4. Quel a été votre meilleur anniversaire et pourquoi ?

 

Curieusement, je me souviens plus de mon pire anniversaire, quand ma grand-mère est morte 2-3 jours avant, que de mon meilleur anniversaire. Je ne me rappelle pas d'un anniversaire qui m'aurait plus marquée qu'un autre à part celui-là. Je sais juste que je jugeais fastidieux de devoir écrire à la chaîne sur les cartons d'invitation "Chère... Je t'invite à mon anniversaire..." que je devais distribuer le lendemain à mes petites copines de classe, même si j'aimais beaucoup les collectionner pour les jolis dessins. En fait, mon addiction aux cahiers doit venir de là.

 

5. Qu'est-ce que vous auriez absolument voulu faire que vous n'avez pas encore fait ?

 

Je voulais construire une petite cabane où je pourrais vivre sur le pré à côté du chalet familial. Là aussi, j'avais tout prévu et j'avais même demandé à ma tante de m'offrir une valise pour mettre mes affaires à l'intérieur en vue de mon déménagement. Cette histoire de vivre dans une petite cabane me poursuit encore et je vous en parlais d'ailleurs ici.

 

6. Quel était votre premier sport préféré ?

 

Je n'ai jamais été une grande sportive, mes parents privilégiant plus les activités intellectuelles que physiques, mais un été, j'ai demandé à ma maman de m'inscrire à un club de tennis, voeu qui n'a jamais été exaucé :o( Sinon, au chalet, nous pouvions faire du vélo ce que j'aimais bien !

 

7. Quel était votre première idole de musique ?

 

George-Michael-arrested.jpg(c) Photo : Internet

 

J'étais méga amoureuse de George Michael (entre autres...) avant d'apprendre qu'il préférait les garçons :o( J'ai revu dernièrement des clips de Wham et je me suis dit que cela aurait dû me mettre la puce à l'oreille qu'il se trémousse ainsi sur scène, les fesses moulées dans un short rose fluo... Sauf que j'étais bien trop innocente pour m'en rendre compte à l'époque !

 

8. Quel a été le plus beau cadeau de Noël (ou équivalent) que vous avez reçu ?

 

Des patins à glace blancs immaculés ! J'ai poussé un cri de joie quand j'ai ouvert mon paquet, ce qui a aussi fait plaisir à ma maman vu que pour une fois, j'exprimais un sentiment quelconque :o) J'allais souvent à la patinoire avec ma copine Caroline et avoir des vrais patins à moi plutôt que des patins de location, cela représentait vraiment quelque chose !

 

Bien entendu, si vous sentez l'envie de faire ce tag à votre tour, allez-y ! Je serais ravie de vous lire à mon tour !

Commenter cet article

Anne-Laure 20/07/2011 10:30



Waou, quel joli moment de partage tu nous offres ici et quelles émotions. La petite fille de 5 ans que tu étais a dû en ressentir des choses et n'a pas dû avoir une enfance facile - même si de
prime abord on peut se dire que ta famille suisse t'as offert beaucoup.


Il est difficile de s'imaginer ce que tu as vécu ; même si chaque famille à ses secrets et histoires "à la Dallas".


En tout cas, je suis touchée qu'à travers ce tag, tu nous aies livré quelques morceaux de toi. :)


Et vive Princesse Sarah... Lavigna, au placard !



Koyangi 20/07/2011 12:11



Sincèrement, j'aurais honte de me plaindre par rapport à l'enfance que j'ai eue. Le démarrage a connu quelques râtés mais je me suis bien rattrapée par la suite et encore
beaucoup maintenant ! ;o) Ce qui est le plus important pour moi, c'est que mes parents m'ont voulue et aimée de tout leur coeur, qu'ils soient coréens ou suisses, quant au
reste, c'est des histoires d'adultes. Et vive Princesse Sarah, comme tu le dis, je l'aime toujours parce que je me suis identifiée à son histoire de fillette orpheline vivant dans une
pension de jeunes filles de "bonnes familles" (jamais compris pourquoi on qualifie les classes riches et aisées de "bonnes"), sauf que heureusement, je ne vivais pas dans un grenier
sordide et n'avais pas à nettoyer le pensionnat de fond en comble ! Ouf. Pour Lavigna, j'aurais bien voulu connaître la suite et savoir ce qu'elle était devenue avec son fichu
caractère...



Musme 18/07/2011 18:14



Elle est triste ton histoire. J'ai rencontré dans mon travail des enfants adoptés dont les parents adoptifs n'ont pas été corrects et c'est plus que durs pour eux. Alors je suis heureuse que ton
adoption se soit bien passée.


Goldorak a été aussi un héros de mon enfance avec le beau capitaine Flam (qui n'est pas de notre galaxie, j'ai toujours la chanson dans la tête). J'aimais bien également Ulysse 31. Mais je ne
connais pas Princesse Sarah, honte à moi.



Koyangi 20/07/2011 12:33



C'est fou ça, j'ai l'impression qu'il y a eu plus d'adoptions râtées que réussies :o( Pourtant, c'est la croix et la bannière pour pouvoir adopter en Suisse car les services sociaux contrôlent
tout alors, je ne comprends pas. C'est sûr que si les parents veulent suivre l'exemple de Madonna ou des Brangelina parce que c'est "mode", c'est plutôt mal parti. Ah oui, Ulysse 31, j'avais
complètement oublié ! J'essayais de le regarder quand j'allais chez ma grand-maman vu qu'on n'avait pas de TV à la maison, mais j'étais toujours frustrée que l'épisode ne dure que 5 minutes, du
coup, je n'ai jamais vu un seul épisode en entier. C'est moche.



July 18/07/2011 11:28



C'est tellement émouvant ce que tu dis sur tes parents... J'en ai la larme à l'oeil! Tu sais je pense souvent adopter un enfant mais tu confirmes un retour que je ressens souvent: cette quête
d'identité et ce mal d'identité propre aux enfants adoptés leur fait souvent passer une adolescence en crise... j'imagine la difficulté pour les parents malgré le magnifique geste d'amour qu'ils
font... Qu'en penses-tu? Bisous ma belle ravie d'en apprendre plus sour ce bout de Koyangi!



Koyangi 18/07/2011 12:15



Coucou ma July ! Je ne pense pas qu'il faut être adopté pour vivre une adolescence en crise ;o) Je ne pense pas non plus que mes parents suisses peuvent se plaindre de mon Frangin et de moi pour
ça, parce que nous avons été plutôt gentils :o) C'est certain que la quête d'identité est propre aux enfants adoptés mais pour ma part, j'avais décidé de ne faire aucune démarche pour
retrouver ma famille d'origine, c'est ma maman coréenne qui nous a retrouvés en fait. J'ai aussi entendu beaucoup d'histoire ou l'adoption s'était mal passée pour les parents ou pour les enfants,
mais si je peux en juger d'après ce que j'ai vécu, je peux dire que mon Frangin et moi, nous vivons une très belle histoire ! Et en parlant d'adoption réussie, il y a aussi Pierre
Sang, le Coréen adopté de Top Chef par une famille française (sa mère disait d'ailleurs une très belle phrase : elle avait porté son premier fils pendant 9 mois dans son ventre et porté Pierre
Sang pendant 2 ans dans son coeur (le temps de la procédure d'adoption)). Donc, si tu veux adopter un enfant, ne t'empêche pas de le faire, c'est surtout d'amour qu'il a besoin, comme n'importe
quel autre enfant qu'il soit biologique ou non, le reste n'est qu'accessoire. Gros bisous.



Hélène 18/07/2011 10:37



Beau partage plein d'émotions!


Petzi a toujours trôné dans ma bibliothèque et j'aime de temps en temps les relire avec nostalgie.


Bises.



Koyangi 18/07/2011 12:15



Tu as de la chance d'avoir encore des Petzi, moi, je n'en ai plus, sniff :o( Bisous.



Le Frangin 18/07/2011 00:26



@Pomme :


Probablement par ce que j'ai toujours été impressioné par l'usage du balais et de la colle dans ce metier. Mais comment font ils pour être si parfait dans la pose de l'affiche ???


Je suppose que c'est pour ça que ce metier me semblait interessant.


Note maintenant j'ai trouvé un job qui m'occupe 7 jours sur 7 plutot qu' 1 jour sur 7 comme quoi ...


Le Frangin



Koyangi 18/07/2011 12:19



Dis, Frangin, j'insiste, mais travailler 7 jours sur 7, ce n'est pas normal ! Tu sais, j'en connais au boulot qui se sont réveillés un jour en ne se sentant pas bien, ils sont allés chez le
médecin qui leur a demandé d'arrêter tout de suite leur travail s'ils ne voulaient pas mourir tout de suite ! Et là, je ne te parle pas de mon fameux exemple de l'ingénieur taïwanais, hein, c'est
du réel ! Donc, gaffe, tu dis toujours que non, non, pas de problème, mais parfois, c'est le corps qui décide de lâcher avant la tête... Et souvent, il y a beaucoup de casse :o( J'espère
simplement que tu éviteras d'en arriver là.



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents