Koyangi Bacalhau

Koyangi Bacalhau

La Foire de Brent

Publié par Koyangi sur 11 Novembre 2010, 02:00am

Catégories : #Les anecdotes

Difficile de retourner à mes moutons sur mon blog, au sens propre et figuré, après les images choc de hier, mais je me suis dit qu'au contraire, il est important que j'emmagasine un maximum de choses heureuses et positives pour résister à la haine et à la violence, si jamais je devais y être confrontée un jour.

 

Samedi dernier, je me suis rendue avec ma copine Madame à la Foire de Brent (à prononcer "brun" comme le petit ours brun et pas "bran", comme je le dis sans faire exprès. J'ai aussi des problèmes avec le mot térébenthine), une institution médiévale qui remonte à 1486, pendant laquelle les villageois du coin se réunissent pour vendre du menu bétail, tondre les moutons et promouvoir les produits artisanaux locaux.

 

DSCN4023.JPG

 

En chaque Suisse sommeille un paysan qui s'ignore ou presque. Le pays étant limité d'un point de vue géographique, il est très facile de quitter le bitume des villes pour se retrouver en pleine campagne, les pieds dans l'herbe et le nez au vent. Personnellement, j'adore ça, même si génétiquement, je suis plus proche de Gengis Khan et des barbares des steppes que de Guillaume Tell et des Waldstätten.

 

DSCN4066.JPG

 

Dès l'entrée du village de Brent, réputé pour son restaurant gastronomique, le Pont de Brent (3 étoiles Michelin et 19/20 au GaultMillaut) que vous pouvez voir à gauche sur la photo, on tombe sur les échoppes des commerçants qui proposent des confitures artisanales, des chemises paysannes brodées de minuscules Edelweiss, comme celle que porte Michael Schumacher ci-dessous...

 

schumacher_f_600.jpgMa copine Madame et moi avons hésité à acheter une chemise aussi, mais comme nous ne savions pas avec quoi la mettre ni pour quelle occasion, nous nous sommes abstenues. Quant au slogan, il est... euh... imbattable ! ;o) (c) photo : Internet

 

DSCN4028-copy.jpgDSCN4025.JPG

 

... ou encore du fromage d'alpage, des salaisons, du lard sec de montagne et des saucisses, du caramel pur sucre et pure crème trop miam et une excellente tarte à la crème, dont j'ai gardé un souvenir ému, arf :

 

DSCN4031-copy.jpg

 

A part la nourriture, il y a aussi les animaux ! Des chèvres et des biquettes, des moutons de toutes les tailles et de toutes les couleurs, y compris des moutons noirs ;o), ainsi que des ânes, une bête que j'affectionne particulièrement, surtout depuis la lecture des "Mémoires d'un âne" de la Comtesse de Ségur.

 

DSCN4033 copyDSCN4058 copyDSCN4054 copyDes moutons gras et dodus, 90 % laine - 10 % schtroumpf

 

DSCN4048-copy.jpgDes moutons "skinhead"

 

DSCN4038-copy.jpgDSCN4042.JPGL'âne qui brait "hi han" en tirant sa langue rose et l'ânon trop chou et trop doux !

 

DSCN4060.JPG

 

Même si l'un des ânes, âgé de 1 an et demi, était à vendre, je me suis retenue de le ramener chez moi. Il faut dire que cela prend de la place et je ne sais pas si l'architecte qui habite à l'étage inférieur de notre maison aurait apprécié de le voir se balader autour de la piscine... Dommage :o(

 

DSCN4064.JPG

 

Un troupeau ne saurait exister sans chiens de berger pour le protéger. Deux magnifiques spécimens de Bouviers Bernois made in Switzerland qui sont à la ferme ce que le Saint-Bernard est à la montagne, c'est-à-dire de braves et gentils toutous, fidèles, travailleurs et affectueux.

 

Le plus amusant dans l'histoire, c'est qu'à la fin de la journée passée à côtoyer tout ce joli petit monde rural, je me suis mise à parler avec l'accent valaisan ! ;o)

 

DSCN4069.JPGDSCN4070.JPG

 

Assurément une activité pittoresque de plus à faire en Suisse en automne avec une vue splendide sur le lac, les vignes et les Dents du Midi. J'aime ce paysage par-dessus tout.

Commenter cet article

Denise 09/09/2012 11:30


BRENT pour moi c'est là où je suis née (je ne compte plus les années)le souvenir reste. La foire de Brent, les carousels, les marrons chauds, la saucisse à rôtir, la taillaule à Monsieur Henri,
des chèvres, nous en avions. Le traclet, le MOB, le pilon, pour se rendre à l'école une fois plus grand, c'est vieux et pourtant bien d'actualité. :-) Une chose à changer: les
vignes et les plantages ont été remplacé par des habitations, et .... les arbres ont poussé. bonne suite

Koyangi 11/09/2012 12:40



Bonjour Denise. J'ai été deux fois à la Foire de Brent et j'en ai toujours gardé de très bons souvenirs. En revanche, je ne connaissais pas la taillaule à Monsieur Henri (ni le traclet mais je ne
suis pas de la région), il faudra que je le cherche la prochaine fois que j'y vais s'il est toujours vivant. Bonne suite à vous aussi, merci !



smoktehorn 12/11/2010 13:55



ces paysages sont magnifiques!! çà fait du bien... après le post hier. il était très dur, et d'une horreur absolue, avec ces corps martyrisés à l'extrême.


çà me rappel une xpo que j'avais fait à Paris sur les rescapés d'Hiroshima : les photographies étainet des témoins durs, très durs, des horreurs subies, mais malheuresment nécessaires pour ne pas
oublier et témoigner.


on ressort généralement l'esprit un peu "plombé"; tu as eu bien raison de te rafraichir avec cette foire super charmante (les ânes et les chiens sont adorables!!!! mais un peu encombrants pour la
maison... ^^)


 


bises



Koyangi 15/11/2010 12:57



Oh, tu organises des expositions ? Oui, c'est bien de se poser des questions sur le monde, mais c'est bien aussi de passer de bons moments avec des animaux qui sont bien traités et qui n'ont pas
peur des humains, n'en déplaise aux anti-spécistes, sinon on devient fou ! Bisous.



Missfricadelle 12/11/2010 12:04



Je t'envie, des fois les aspects campagnards me manquent... Faut dire aussi que pour le Parisien, ce genre de chose c'est juste la quadrature du cercle, il ne comprend pas, ou il a juste
l'impression d'être au cirque...


La tarte à la crème, ca me fait penser à une spécialité de Pérouges (un bled pas loin de Lyon), connue pour sa tarte au sucre servie avec de la bonne crème fraiche maison...


Faudra que je te fasse goûter si un jour tu reviens (d'ailleurs, si tu veux pousser la folie jusqu'à passer le w-e, j'aurais plein de choses à te faire découvrir encore :))


(et au fait, le Parisien et moi sommes ravis que le Stitch te plaise, le Parisien a aussi apporté sa contribution à ce cadeau : il a dit que pour une gloutonne comme toi, un stitch qui mange
c'est parfait, et il a apporté la lettre à la Poste !)



Koyangi 12/11/2010 13:00



LOL, le Parisien pour qui la campagne, c'est de la science-fiction ! J'aime bien aussi sa contribution à mon cadeau, ouarf ! ;o) Tu lui diras merci de ma part, d'acc ? Ouh là, tarte aux pommes à
Lyon et tarte au sucre avec de la crème fraîche à Pérouges, tu sais comment me parler, toi ! ;o) Oh, miam ! Je vais y réfléchir très sérieusement, gros bisous.



Yummy Lily 12/11/2010 07:18



Oh ils sont magnifiques ces Bouviers Bernois, j'adore ces chiens!


Je ne suis jamais allé à cette foire (bon ça fait un peu loin depuis Bulle) mais ça me tenterait bien d'y aller une fois!



Koyangi 12/11/2010 13:03



Dans un futur lointain et hypothétique où je vivrais dans ma petite cabane, j'aurais un âne, un chat et un chien, probablement un bouvier bernois qui sont de vrais nounours pot de colle sur
pattes, à ce qu'il paraît. Au secours, on dirait Brigitte Bardot ! ;o) Et tu habites à Bulle ? Miam, les délices du canton de Fribourg !



Hélène 11/11/2010 17:04



J'adore ce genre d efoire qui nous rapprochent d enos racines et nous éloignent un moment de notre vie citadine.


On a envie en regardant tes photos, de croquer dans le chocolat et la tarte, de se découper de bonnes tranches de charcutailles et surtout de plonger nos mains dans la fourrure des chiens ou des
ânes ... heu les moutons risquent de se barrer avant qu'on y arrive ;o) Ca, c'est la vraie vie comme je l'aime!


Quant à l'accent ... moi je fais rire tout le monde "avé mon assent" du midi au milieu de l'accent dauphinois ... surtout pour les "ain" ;o)


Merci pour cette très belle balade, pour ces magnifiques sommets, moi je sais que je serais trop trop malheureuse si je ne les avais plus sous les yeux chaque jour mes montagnes!



Koyangi 12/11/2010 13:26



Ah, je vois que tu es une spécialiste des moutons car, effectivement, certains semblaient assez sauvages et dès que l'un nous tournait le dos, les autres le suivaient (l'instinct grégaire du
troupeau...). Cependant, il y en avait toujours un assez courageux ou familier qui s'approchait de nous, très alléché par la tarte à la crème ! Et pour l'accent, l'une de mes
cousines avait l'habitude de sortir cette jolie phrase : "L'accent, c'est parler de son pays en parlant d'autre chose". Quant aux montagnes, je te comprends, mes parents m'avaient
envoyée un mois en Allemagne près de Nuremberg pour apprendre l'allemand et cela me désolait de voir à quel point le sol était désespérément plat, sans rien à l'horizon pour accrocher le
regard... Et encore, j'ai eu de la chance, j'aurais pu atterrir quelque part dans la Ruhr ! ;o)



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents