Koyangi Bacalhau

Koyangi Bacalhau

Institut Bien-Etre à Clarens

Publié par Koyangi sur 31 Mai 2011, 01:00am

Catégories : #Lifestyle

Depuis mes mésaventures à l'institut Clarins de Lausanne où mes rendez-vous pourtant agendés un mois à l'avance étaient systématiquement oubliés "en raison de problèmes informatiques" (j'espère que cela s'est arrangé depuis), j'ai pratiqué le nomadisme et ai visité différents instituts de la région sans avoir de véritables coups de coeur, préférant profiter de mes séjours à l'étranger pour me faire papouiller.

 

BE5.JPG

 

C'est à l'occasion d'une soirée Partylite organisée chez ma copine Madame que j'ai fait la connaissance de Rebecca, esthéticienne, fondatrice et propriétaire de l'Institut Bien-Etre à Clarens le jour mais aussi animatrice Partylite le soir, qui m'a dit que le bon cadeau pour un massage offert par ma copine Madame était toujours valable alors que je pensais qu'il était échu depuis belle lurette.

   

BE4.JPG

 

Rendez-vous fut donc pris rapidement et un mardi à la sortie du travail, je me suis précipitée dans ma voiture pour me rendre à Clarens, un village situé près de la ville de Montreux, où Rebecca m'a attendue avec beaucoup de patience pour me voir arriver un rien tendue et avec 15 bonnes minutes de retard à cause d'un embouteillage et m'en voulant de n'être pas partie plus tôt sachant que j'étais sa dernière cliente et qu'elle n'avait pas que ça à faire dans la vie, bon sang !  

 

BE2.JPG

 

Rebecca ne m'a fait aucune remarque et, au contraire, m'a adressé son beau sourire lumineux mettant en valeur ses yeux de chat maquillés à la perfection (bon, tu me diras qu'une esthéticienne qui ne sait pas se mettre en valeur, ça craint quand même ;o)). Je me suis sentie aussitôt à l'aise, profitant de son accueil chaleureux pour choisir le décor de la salle où elle allait me prodiguer ses soins non sans lui avoir déclaré au passage que son institut me plaisait beaucoup.

 

Quand je rentre dans un salon de beauté, j'aime que tout soit en harmonie. Peu m'importe que l'endroit soit zen et dépouillé ou à l'inverse rempli de couleurs baroques et d'éléments hétéroclites, ce qui compte pour moi, c'est que l'ensemble tienne la route et reflète la personnalité de la personne qui l'anime. Chez Rebecca, on se sent immédiatement plongé dans l'univers onirique des Mille et Une Nuits où l'Orient serait matérialisé par d'innombrables détails à l'image des pierres lisses et rondes, qui brillent à la lumière vacillante des bougies, des arrangements floraux délicats et des effigies à l'image de Bouddha. On a l'impression d'être une Geisha et la Reine de Saba à la fois !

 

BE3.JPG

 

Je ne sais pas pour vous, mais j'apprécie de rester dans le silence quand on me masse pour mieux me concentrer sur mon ressenti et profiter pleinement de ce moment de détente. Au début, je me suis dit que Rebecca devait s'étonner de mon mutisme vu que ma copine Madame bavarde avec elle tout le temps de la séance à ce qu'il paraît, puis j'ai vidé mon esprit et me suis laissée aller dans ses bras, au propre comme au figuré, Rebecca ayant une technique particulière qui fait que l'on se sent régresser à un état proche de celui de la petite enfance, à l'âge où rien ne compte si ce n'est de se faire cajoler et bercer dans les bras de sa maman.  Je n'ai jamais vécu une chose pareille et il semblerait même que des Messieurs très sérieux se mettent à pleurer d'émotion tellement l'instant est fort, d'après ce que Rebecca m'a raconté par la suite !

 

BE6.JPG

 

Plus qu'un massage, c'est donc une véritable expérience sensorielle que propose Rebecca : un instant suspendu dans le temps et dans l'espace où le corps et l'âme ne feraient qu'un pour fusionner dans un tout où l'un ne pourrait pas vivre sans l'autre. On ressort du traitement complètement détendu, apaisé, le corps léger et les sens reposés. C'est nirvanesque et je suspecte fort Rebecca d'être une fée ou une magicienne. En tout cas pour moi, cela ne fait aucun doute !

 

Pour la petite histoire, Rebecca m'a demandé comment je faisais pour rester toute mince alors que je n'arrête pas de parler de nourriture et de restaurants sur mon blog :o) En fait, rien du tout (hey, je grossirais comme tout le monde si je passais ma journée à engloutir des bonbons, des chips et des gâteaux, n'est-ce pas ?), si ce n'est que je ne suis pas naturellement portée sur le pain et les féculents. Je crois que ça doit aider.

 

Institut Bien-Etre / Rebecca Anidjar / Avenue Mayor Vautier 1 / 1815 Clarens

 

(c) All Photos : Institut Bien-Etre sur autorisation de Rebecca Anidjar. Article non sponsorisé

Commenter cet article

Madeleine Miranda 04/06/2011 12:54



Ton récit fait vraiment envie! Ca fait depuis longtemps que je ne me suis pas programmé un petit massage, j'en rêve...! :)


 


Bon week-end, bisous!



Koyangi 06/06/2011 12:05



Pourquoi pas profiter du week-end de Pentecôte pour prendre un rendez-vous pour un massage ? Bisous.



Le Frangin 03/06/2011 13:13



Excellente idée !!!


C'est adopté, j'appelerai Koyangi : la Grosse Sirène :)


 



Koyangi 03/06/2011 17:24

Hin hin, tu sais ce qu'elle te dit la Grosse Sirène???

la souris 01/06/2011 10:52



ce salon de beauté à l'air tout simplement génial, et tes photos donnent envie d'y aller pour se faire chouchouter!



Koyangi 01/06/2011 12:00



Le salon est génial et sa propriétaire aussi ! Une adresse à recommander, c'est certain ! Bisous.



Missfricadelle 01/06/2011 09:50



Bah voilà... j'ai envie d'y aller...


Ou d'aller chez 1001 bien-être faire un massage au bambou...



Koyangi 01/06/2011 12:01



Franchement, si tu habitais dans la région, je t'aurais envoyée te faire pomponner chez Rebecca pour ton mariage ! Un massage au bambou ? Je ne connaissais pas, il faudra que je m'informe. Des
bises.



Anne-Laure 01/06/2011 08:37



Oh la la, tes mots, ces photos, c'est bon, j'ai envie de me faire papouiller et de m'échapper dans les limbes de mon esprit... *soupir*



Koyangi 01/06/2011 12:03



Avec le temps grisouille d'aujourd'hui, je me dis aussi que j'aimerais mieux me faire papouiller chez Rebecca que de travailler derrière mon PC, pfff...



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents