Koyangi Bacalhau

Koyangi Bacalhau

L'amour est dans le pré 2010, épisode 7

Publié par Koyangi sur 26 Juillet 2010, 13:00pm

Catégories : #Le salon

V1

 

Un coucher de soleil du côté français du lac de Genève Léman, non retouché par Photoshop, tel qu'on pouvait l'admirer vendredi à l'anniversaire de cet amour de Miss Fricadelle, qui s'excusait presque de m'avoir fait déplacer de Suisse pour passer quelques heures avec elle, son amoureux, sa famille et ses amis, dont un couple venu exprès du Var (là oui, c'est ce qui s'appelle de la distance) ! Belle soirée, même si la température avait passablement chuté, où le rire (demandez à Miss Fricadelle à quoi sert une pochette Tintamar) et les larmes (d'émotion et de joie) étaient au rendez-vous ! A présent, Miss, si tu veux bien nous donner la recette de ta fameuse quiche sans pâte, ce serait cool et aussi celle de la slurpissime sauce à taboulé de ton papa ! Merci beaucoup !

 

V3

 

Samedi, j'étais à un autre anniversaire, tout aussi réussi que celui de notre Miss Princesse sauf que c'était un Monsieur Prince, mais il est grand temps que je revienne aux vaches et aux moutons qui sont "congs" (c) Nicolas de l'amour est dans le pré et à la campagne, la vraie, celle du lisier de porc et de la fiente de canard bien grasse.

 

3379638-photo-crop-pdbdf6a28fcbc26c67cc5634128303d01-episodAprès la panoplie complète de Norbert de la saison 4, M6 fait porter à Nicolas un pull de Freddy, mais ça ne fonctionne toujours pas !

 

Nicolas : C'est toujours pareil avec Nicolas, comme il ne sait pas à quelle paire de seins des deux prétendantes se vouer, ben, il choisit personne. Ce n'est pas comme s'il avait l'électrogramme plat, lui, non non. Alors, il demande à son frère et à ses soeurs ce qu'ils en pensent, mais ils ne savent pas "nong plus", ce qui est bien "cong", puis, il emmène chacune des deux filles discuter avec lui, mais il n'en ressort pas grand chose : "Tu aimeu bieng les vaches ?"  "Ouais", "Tu reviendrais ?" "Ben, ouais". On se croirait presque chez Pascal ! Ne sachant toujours pas que faire, où aller, où courir ni dans quel état errer, Nicolas gratte la queue de Geneviève (la vache, pas une prétendante, rhôôô) qui fait caca de plaisir (bah ouais, ça arrive) et se met en tête de valoriser son patrimoine (= une ruine qui appartenait à son grand-père) auprès de Christine, la fille qui habite tout près de chez lui. "Tang qu'à faireu, autang prendreu celleu qui habiterio le plus procheu, nong ?" Pas cong ! Il pourrait tout aussi bien jouer à Amstragram...

 

3379634-photo-crop-pdbdf6a28fcbc26c67cc5634128303d01-episod

 

Philippe : Depuis que la rousse a été jartée, tout roule entre Margarina et Philippe qui se comportent comme des ados attardés : "guili guili, je te roule dans le foin, kikou, je te fais des bécos, lol, je veux un tracteur pour Nowel, ptdr, tiens, un tracteur porte-clés, lol, avec des boucles d'oreilles jaunes, hi hi trop jolis, t'es chou, touâ et si j'te sautais dessus après le massage des orteils, nan, parce que t'es cro meugnon, hi hi, bizoo, tu m'appelleras quand tu seras pu là, dis, tu m'appelleras, kikou lol mdr." Il n'y a pas à dire, mais l'amour, ça rend "cong comme les vaches" (c) Nicolas ! Mais il y a vite un problème : devant tant de bonheur, lol mdr, Philippe cherche la petite bête, le vice caché, le défaut de fabrication... Ca commence par des vannes au restaurant qui vont apparemment crescendo puisque Philippe finit par demander à sa copine de récré Margarina de "dégager", ce qui l'énerve au point de partir de chez lui une petite heure avant de rentrer tout sourire. Bref, plein de gamineries qui passeraient relativement inaperçues si les deux n'avaient pas déjà dépassé la quarantaine... En revanche, si un gars me lançait un "Dégage !" à la figure après seulement trois jours, je pense que je ne le prendrais pas du tout à la rigolade... Après, c'est quoi, les insultes puis les coups ?

 

3379640-photo-crop-pdbdf6a28fcbc26c67cc5634128303d01-episod

 

Pascal : Chez Pascal, ça ne rigole plus, si tant est que ça ait rigolé un jour. D'abord, il n'ouvre plus la bouche parce qu'il a mal au ventre à force d'engloutir des flageolets et une bassine de café le matin, ensuite il ne prend plus la peine de montrer à Lucie combien elle l'ennuie. La petite, qui a fait le poing dans sa poche depuis trop longtemps, craque (enfin !) et se cache pour pleurer dans un coin de la grange. On se prend à espérer qu'elle ait compris que l'amour, c'est autre chose que des grognements et de la nourriture en boîte, mais la Lucie, en plein syndrome de Stockholm -  même si je doute qu'elle sache où se situe Stockholm parce qu'elle n'est pas très calée en histoire-géo, la petiote ! Elle confond Verdun, Première Guerre Mondiale, 14-18 avec le Débarquement de Normandie, Deuxième Guerre Mondiale, 39-45 - part sonner chez des voisins qui lui expliquent que le Pascal est "un bon gars au fond, même s'il n'est pas bien causant" alors qu'ils feraient mieux de lui conseiller de prendre ses jambes à son cou parce que des mysogines comme lui, on n'en fait plus ! Constatant que la relation entre le binôme-phare de l'émission vire à l'eau de boudin, la production de M6 envoie Agnès à la rescousse ! En langage TV, on appelle ça un cross-over. La brave Agnès débarque donc avec son Premier de la classe dans une boîte ringarde animée par un ersatz de Charly Oleg et secoue le Pascal en lui disant qu'il serait stupide de laisser Lucie lui filer entre les pattes alors qu'ils ont tout en commun, à commencer par leur "physique pataud" (pas très sympa, mais juste) ! Pascal comprend le message et emmène Lucie faire un tour de tracteur. Youpi.

 

3379628-photo-crop-pdbdf6a28fcbc26c67cc5634128303d01-episod

 

Agnès : Même si on ne sait jamais si Agnès va donner un bisou ou coller une baffe au Premier de la Classe à lunettes, il semble que ce soit bien parti entre eux (ils partagent déjà le même goût pour les chaussettes). Pour célébrer cette idylle naissante, la viticultrice lui propose un dîner aux chandelles qui consiste pour elle, à s'asseoir dans un canapé Conforama pour croquer un peu de verdure dans des assiettes entourées de bougies à réchaud... Après ce repas chic et gastronomique, Agnès emmène son esclave Olivier, qui n'en peut plus devant les tenues toutes plus sexy les unes que les autres de sa Maîtresse (mini-jupes Kachtatouf et bottes de cuir), faire une virée dans son side-car. Mais attention, elle dirige et lui suit le mouvement, sagement agrippé dans son dos à elle. Il faudrait voir à ne pas confondre les rôles : le mâle Alpha, c'est elle, au cas où on ne l'aurait pas compris !

 

3379636-photo-crop-pdbdf6a28fcbc26c67cc5634128303d01-episodRemarque que Guy est le seul à avoir des canapés sobres et de bon goût !

 

Guy : En quelques jours, la situation s'est complètement dégradée chez le Bisounours de l'Ariège. Alors qu'on l'avait quitté plein de bonnes dispositions entre Mini Bimbo blonde et la brune aux yeux de Princesse plein d'étouâles, Mini Bimbo blonde se rappelle soudain qu'elle est la maman d'un petit garçon ! Mince alors, on l'avait complètement oublié celui-là ! Devant cette prise de conscience soudaine et inattendue, Guy n'en mène pas large et tente de faire comprendre à Mini Bimbo qu'il serait bien qu'elle pense à couper le cordon ombilical, que 1 + 1 = 2 et pas 1, qu'elle est certes une mère mais aussi une femme avec des désirs de femme (mais si, cherche au fond de toi) et que bon, il commence à faire "iéch", son lardon. Le souci, c'est que Mini Bimbo n'est pas d'accord ou alors, elle utilise son enfant comme prétexte pour lui faire comprendre qu'elle n'est pas prête à assouvir ses désirs de femme avec lui (sait-on jamais), elle s'énerve sur son banc pendant que le preneur de son fait de son mieux pour disparaître de l'image au second plan, jette son sac par terre et s'enfuit en pleurant toutes les larmes de son corps. Complètement désorienté, Guy se dit que c'est foutu avec la blonde et se rabat en soirée sur la brune à qui il avoue le lendemain qu'elle est son "deuxième choix" vu que dès le départ il a flashé sur la blonde, mais comme il n'est plus très sûr de pouvoir tremper son biscuit avec elle, ben, il la choisit au cas où, histoire d'assurer ses arrières, tu comprends, non ? Bah non, la brune, vexée, ne comprend pas et s'en va discuter dehors avec la blonde. Pour Guy, c'est mal barré. Il n'a pas compté sur la solidarité féminine. Ah, ces bonnes femmes, j'te jure !!!

Commenter cet article

Koyangi 28/07/2010 13:55



@JuhLyAhn : Merci à toi JuhLyAhn ! Quant à ton expression "croustillant de malheur", c'est tout simplement génial ! Je vais me permettre de l'utiliser sans vergogne, en
te citant toujours, of course ! A bientôt !


 


@MissFrica : Coucou ma chère Miss Belle ! Tu sais que ton commentaire est tout à fait hors sujet ? ;o) Bon, je te pardonne parce que c'est toi ! Tu sais, ça m'a fait super
plaisir de venir te trouver alors dans les mercis, je ne sais pas qui doit remercier l'autre, en fait ! Et pour les photos, je te grave un CD et te l'envoie... avec une plaque de chocolat (celle
pour les enfants fourrée au lait) que j'ai retrouvée dans mon sac de farine de poisson quand je suis rentrée et qui m'avait échappée, la coquine (elle ne voulait pas partir de Suisse, je
crois, mais tant pis, elle fera le voyage par la Poste). Et je te fais plein de bisous à toi et deux au Parisien puisque c'est comme ça qu'on fait en France !


 


@Lili Rose : Oui, pauvre Lucie, ça se voit que c'est la première fois qu'elle rencontre un homme. Ma copine Madame frémit d'ailleurs en pensant qu'elle verra peut-être le loup
pour la première fois avec Pascal ! Pour Guy, c'est l'illustration parfaite de l'adage "Qui trop embrasse mal étreint" !


 


@Ploquette : Ah, Pascal, tout un poème, si je peux m'exprimer ainsi ! Enfin, heureusement qu'il est là avec Lucie pour mettre un peu d'ambiance sinon on s'ennuierait un peu.
Quant à Margarina, euh, Margarida, oui, c'est volontaire, une façon à moi de raconter n'importe quoi sur cette émission ! ;o) Oui, très fort, Guy, très fort. Malheureusement, je sens qu'on
ne va plus vraiment le revoir lui non plus !



Ploquette 27/07/2010 16:59



Pfiou, il me faut une semaine pour mater une émission (en replay)
Ca y est, je suis prête à lire ton billet !
Hum, tu sais que ce n'est pas Margarina mais Margarida ? ou alors c'était volontaire ?
La situation chez Pascal, c'est du "lourd". C'est assez étonnant qu'il s'arrête à une question d'âge, stipulant, qu'elle n'a pas pu connaitre ce qu'était la vie (mais lui, si?!) Clairement, elle
ferait mieux de prendre ses jambes à son cou :)
Côté Agnès, j'aime beaucoup ta réflexion "le mâle Alpha, c'est elle, au cas où on ne l'aurait pas compris !", c'est tellement ça :)

Il fait fort Guy, hein ? :)



Ploquette 27/07/2010 16:59



Pfiou, il me faut une semaine pour mater une émission (en replay)
Ca y est, je suis prête à lire ton billet !
Hum, tu sais que ce n'est pas Margarina mais Margarida ? ou alors c'était volontaire ?
La situation chez Pascal, c'est du "lourd". C'est assez étonnant qu'il s'arrête à une question d'âge, stipulant, qu'elle n'a pas pu connaitre ce qu'était la vie (mais lui, si?!) Clairement, elle
ferait mieux de prendre ses jambes à son cou :)
Côté Agnès, j'aime beaucoup ta réflexion "le mâle Alpha, c'est elle, au cas où on ne l'aurait pas compris !", c'est tellement ça :)

Il fait fort Guy, hein ? :)



Lili Rose 27/07/2010 16:32



Pas grand chose à rajouter ma petite Koyangi. A part que la petite Lucie me fait trop de la peine, elle doit vraiment manquer de confiance en elle et être désespérée, parce que sinon je sais pas
ce qu'elle fait encore là.


Quand à Guy, de trop en faire et bien tout foire. lol Comme quoi, les bisounours c'est que dans les dessins!



Missfricadelle 27/07/2010 11:06



Encore merci poulette d'être venue les bras aussi chargés !!! Tu m'as vraiment pourrie gâtée, tu n'aurais pas dû ! mais j'étais trop trop contente que tu viennes, et aujourd'hui,
tiens, je porte les 2 charms que tu m'as offerts :).


Pour la recette de la quiche et de la sauce taboulé, je les mettrais sur mon blog, je te tiendrai au courant quand ca y sera :).


 


Par contre, la photo des nuages dorés est vraiment trop belle, tu pourras me faire passer les photos ??? (Par picasa, ou un truc du genre… Sinon tu me fais un cd ??? :D). Je ferais passer les
miennes dans la semaine…


 


Encore merci pour tout petite Koyangi !!!


Bisous !



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents