Koyangi Bacalhau

Koyangi Bacalhau

L'amour est dans le pré, saison 6, ép. 4

Publié par Koyangi sur 11 Juillet 2011, 01:00am

Catégories : #L'amour est dans le pré, #Télévision

Finalement, même si j'ai pris du temps pour vous pondre cet énième compte-rendu de "l'Amore est in ze pré", j'ai bien fait ! Peut-être pas pour vous, mais en tout cas pour moi parce que j'ai remis les pendules à l'heure dans ma tête, retrouvé mon équilibre après avoir passé 12 heures à dormir vendredi soir et fais le point pour constater qu'il n'y avait rien de compliqué dans ma petite vie. Je suis également fière de n'avoir pris aucune décision sous le coup de l'émotion et ai à présent les rênes bien en main pour affronter la suite des événements. Un grand merci en tout cas pour vos conseils et encouragements toujours très appréciés !

 

J'ai ouvert la porte de ma salle remplie de fromages et ai mis deux pieds dans le labyrinthe. A présent, je regarde à droite et à gauche pour voir si quelque chose bouge à l'horizon et, si tout va bien, je me hasarderai à marcher jusqu'au premier recoin du labyrinthe pour jeter un coup d'oeil sur ce qui se cache derrière ;o)

 

44.jpg

 

Jean-Claude que certains spectateurs trouvent plein d'humour - pour info, ma copine Madame et moi cherchons toujours à comprendre ce qu'il a de si rigolo - attend, les pieds sous la table que Miss Hamster et Miss Cheveux Gras daignent bien lui préparer le repas en disant que "c'est normal, c'est leur travail" (qu'est-ce qu'on se marre). Alors que Miss Hamster montre à tous les téléspectateurs qu'elle ne sait absolument pas maîtriser son chien qui fugue à la recherche de la bagatelle dans le village et se met plus tard à lutter contre un chien sous ses yeux épouvantés (je n'ose pas imaginer si elle avait un Pitbull) laissant à Jean-Claude l'occasion de se comporter en héros en séparant les canidés, c'est le drame pour Aude - ou plutôt Maude, mais qu'importe, l'éleveur bovin est incapable de se souvenir de son prénom - qui brûle son boeuf bourguignon ! De toute façon, tout le monde s'en fiche parce que Jean-Claude en pince pour Miss Hamster et révèle qu'il a gardé Miss Cheveux Gras sous le coude au cas où l'une de ses dix prétendantes n'aurait pas pu venir au speed-dating.

 

Jean-Claude : Tu étais la 11ème lettre. Si quelqu'un ne pouvait pas venir, c'est toi que je prenais...

 

Maude avale couleuvre sur couleuvre à défaut des fruits de mer commandés dans un restaurant donnant sur les majestueuses falaises d'Etretat, mais ne l'en aime pas moins alors que Miss Hamster, qui semble toujours au bord des larmes, n'éprouve rien d'autre pour lui qu'un morne et plat sentiment de bofitude. Un peu comme nous, quoi.

 

De retour chez Jean-Claude, l'actualité devient brûlante car, l'homme au "slibard orné du coq gaulois" installé non sans mal dans son vieux clic clac pourri qui grince, évoque l'éventualité d'un plan à trois : "Ce serait une bonne quatrième option d'avoir les deux prétendantes dans mon lit. Mais bon, déjà une à la fois, après on verra bien."

 

On tremble d'effroi et pas forcément de froid en Seine-Maritime... Brrr.

 

41.jpg

 

Kaka, l'éleveuse de dadas qui gagatise avec ses poneys en leur parlant comme si c'était des bébés, préfère Raphaël, le faux beau louche à la cicatrice, qui est super énervant et qui n'arrête pas de casser du sucre sur Flavien qu'il a baptisé "Sacoche". Le Sacoche en question ne pipe pas un mot alors que derrière l'écran de TV, on se prend à espérer qu'il empale bientôt son rival d'un coup de fourche, lui qui passe son temps à l'humilier avec des questions scatologiques dignes du stade anal du développement du nourrisson de 18 mois à 3 ans : "Est-ce que tu rotes et tu pètes au lit ? T'as envie de faire caca ?". Au supermarché, ça ne se passe pas mieux (NDLR : ça ne se passe jamais bien au supermarché dans l'Amour est dans le pré, qu'on se le tienne pour dit), puisque "Pauvre Type puissance 1000" aka Raphael demande à Flavien si c'est "sa maman qui fait ses courses". Loin de prendre sa défense, Kaka rigole dans son coin avec sa meilleure amie qu'elle a invitée chez elle pour dauber sur ses prétendants et le téléspectateur lambda dont je fais partie se dit que c'est drôlement mal parti, cette histoire !

 

On craint le crime d'honneur dans le Cher...

 

43.jpg

 

Chez Matthieu, tout est lisse et maîtrisé, sauf les murs jaunes et le lambris vert : le travail, le timing, le programme du week-end, la toile cirée transparente sur la table de la cuisine et la mise-bas difficile puisqu'on assistera à la naissance d'un veau tout jaune destiné à devenir blanc en grandissant et qui donnera presque l'envie à une prétendante de devenir végétarienne "parce que tu ne te rends pas compte, mais les côtelettes de veau, ça vient de ce mignon petit animal trop craquant". Ah bah, dis donc, quelle découverte... Et j'te parle pas des lapinous, des ch'tits agneaux et des bébés cabris ! On en oublierait presque que le but de l'émission est de rencontrer l'amour, tu sais le truc qui te fait rencontrer l'âme-soeur qui provoque des papillons tout partout dans le ventre. Papillons qui ne sont pas de lumière (oui, facile celle-là, je sais) pour la blonde Christelle qui, devant la ruine que Matthieu est en train de retaper pour y loger sa future descendance, a les jambes qui flageollent et ne se sent soudain plus très bien : "Je sais pas, ça ne me dérangerait pas... Ca ne me dérangerait pas d'habiter là parce que là, il fait beau, mais s'il pleut...". C'est vrai quoi, s'il pleut, ça change du tout au tout ! Quant à la brune, elle se frotte les mains de joie : Mélissa 1 - Christelle 0.

 

On sent que le Maine-et-Loire, c'est pas vraiment Disneyland...

 

47.jpg

 

Un autre candidat qui ne sait pas comment se dépatouiller avec ses prétendantes et accessoirement sa voiture qui tombe en panne, c'est Didier, le pseudo-macho qui s'écrase complètement devant Marie et Mororats (c) Miss Fricadelle qui passent leur temps à se quereller. Ca commence par une bête histoire de croissants que Didier veut leur apporter pour le petit-déjeuner et que Marie refuse net parce qu'elle n'aime pas la cuisine au beurre mais à l'huile d'olive et comme il n'y a pas de croissants à l'huile d'olive et qu'elle est contrariée, elle se met à tout nettoyer, puis ça finit dans un champ où l'on assiste à une "leçon de choses" sur la récolte des asperges qui n'ont pas une pointe, comme ma copine Madame et moi, nous le pensions depuis toujours, mais "un gland", gné ? 

 

Copine Madame : C'est vrai, ça, on ne dit pas "suce-moi la pointe" !

Moi : Avec l'accent québécois, ça passe peut-être ?

 

On ne peut pas dire que ça sent beaucoup le melon ni l'abricot dans le Languedoc-Roussillon...

 

45.jpg

 

En parlant de sentir, il y a comme qui dirait des effluves nauséabondes chez et sur Loïc qui révèle à ses deux prétendantes mais aussi à des millions de téléspectateurs de France et de Navarre, de Belgique et de Suisse, qu'il ne se lave pas ou alors si, quand même, tous les 5-7 jours ! "Moi, une douche tous les jours, je ne trouve pas ça indispensable". Bien sûr que non, une douche quotidienne n'est pas indispensable, surtout après avoir sué toute la journée à charrier des meules de foin, à pelleter des hectolitres de bouse et à recevoir les queues de vache pleines de caca sur la tronche quand tu glisses la machine à traire sous les pis, qui "ressemblent à des petits zizis" selon l'expression délicate de l'une des prétendantes ! Winona Ryder, qui est infiniment plus sensible et féminine que la Suissesse au look de bonne soeur altermondialiste qui "rêve de vivre dans une yourte sans eau et sans électricité", semble quelque peu ébranlée par la nouvelle - on le serait à moins - et se demande le soir dans sa chambre ce qui lui a pris de venir là : "Je ne pensais pas que c'était aussi rudimentaire". Toutefois, le lendemain matin, elle semble décidée à repartir à la conquête du Loïc cracra, faisant mentir l'adage que la nuit porte conseil... Malheureusement pour elle, la Véro a gagné du terrain auprès du porcinet breton, puisqu'elle non plus n'aime pas trop se laver, pis, il faut bien économiser l'eau, hein ?

 

On a comme un urgent besoin de savon du côté de l'Ille-et-Vilaine...

 

All photos (c) M6.fr

Commenter cet article

Banoffee Girl 20/09/2011 15:13



Dans cet épisode, Jean-Claude m'a passablement énervée ! Boudiou, il se comporte comme un gros cochon avec ses demoiselles.

Tu gagatises pas, toi, quand tu parles à Kimshi ? ;)
Mais quelle saleté ce Raphaël avec Flavien, purée ! MOi aussi je l'aurai bien empalé.

Dis donc, moi aussi ça m'a choquée le 5-7jours-douche.
Et dire qu'ici, Yannibu se lave deux fois par jour... ;)



Koyangi 21/09/2011 13:25



Jean-Claude : C'est bizarre, j'ai lu pas mal d'articles élogieux sur lui dans la presse, mais c'est vrai que je ne comprends pas pourquoi ?!


 


Kimchi : Okay, j'avoue, je gagatise... ;o)


 


Raphaël : Saleté, c'est sûr ! Le pire, c'est que je ne crois pas qu'il le fait exprès... :o(


 


Yannibu : Aaaah, un homme qui sent bon ! Loïc a dû choquer bien des gens, c'est sûr, en plus, avec le métier qu'il fait, c'est incompréhensible ! Mais bon, il économise l'eau, c'est bien pour la
planète ! ;o)



Yummy Lily 14/07/2011 20:20



J'adore lire tes comptes rendus complètement tordant même si je regarde tous les lundis l'émission!



Koyangi 18/07/2011 12:40



Merci Yummy Lily ! A demain alors, pour la suite !!!



Hélène 12/07/2011 13:45



j'ai eu le courage de regarder jusqu'au bout ... mais ça a été dur ;o)


et toi tu en as pour repasser une deuxième couche pour nous ha ha ha



Koyangi 13/07/2011 12:45



Ah oui, tenir un blog, c'est faire de nombreux sacrifices... ;o)



Le Frangin 12/07/2011 13:36



Je t'ai battu, dormi 16h00 de dimanche à lundi


Le Frangin


PS: ok j'ai triché : avant j'ai bossé 30h non stop



Koyangi 13/07/2011 12:46



Dis, le Frangin, tu te rappelles ce que je t'ai dit à propos de l'ingénieur taïwanais que ses parents ont retrouvé mort la tête sur le clavier ? Faut voir à te calmer, là, ya pas que le boulot
dans la vie !



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents