Koyangi Bacalhau

Koyangi Bacalhau

L'amour est dans Top Chef

Publié par Koyangi sur 7 Mars 2012, 02:00am

Catégories : #L'amour est dans le pré, #Télévision

Mardi 6 mars.

Les points positifs : ma collègue Jumelle Astrale nous a apporté des croissants de chez Vincent pour le petit-déjeuner (miam), Lui a préparé un délicieux osso bucco pour le dîner avec de la purée de pomme de terre (miam), j'ai posté mon bulletin de vote (devoir de citoyenne), j'étais tellement détendue à ma séance d'acupuncture que je me suis endormie (médecine traditionnelle chinoise)

Les points négatifs : je suis grinche depuis lundi sans la moindre raison (humeur de dogue), si je pouvais, j'enverrais tout balader (humeur de pitbull) et je n'ai envie de rien (humeur de chihuahua de Paris Hilton)

 

Pour patienter avant la diffusion de la prochaine saison de l'amour est dans le pré, M6 nous a préparé une "grande" soirée lundi dernier en confrontant les cuisiniers de Top Chef aux superstars des passions agricoles made in France. En langage TV, on appelle ça un "cross-over", un peu comme si on envoyait l'Inspecteur Derrick enquêter avec Steven Seagal dans True Justice. Tu ne vois pas ce que ça pourrait donner ? Hé bien, moi non plus !

 

top_chef_05032012.jpg

 

L'émission commence avec les agriculteurs qui ont tous amené de leur exploitation "un produit à sublimer" (tu n'as pas fini d'en conjuguer du "sublimer" à toutes les sauces dans Top Chef) tout en gardant le goût du terroir. Guy balance une carcasse de veau aussi géante que lui sur la table, Jean-Claude du lait entier en brique, de la crème et des oeufs, Didier des melons, euh non, ce n'est pas de saison donc des légumes, Jean-Pierre alias le "barde breton" des épinards, Philippe du foie gras de canards gavés nourris avec son maïs et Freddy des patates et des topinambours et qui explique à Stéphane Rotenberg, la bave aux lèvres et l'oeil torve, "qu'il y a du beau calibre" en matant Noémie-Jolie qui trépigne de joie, bat des mains et sautille sur place, la gourde. On notera l'absence de Pascal et de ses boîtes de flageolets en conserve... Dommage.

 

0290017105007540-c2-photo-oYToyOntzOjE6InciO2k6NjU2O3M6NToi.jpg

Jean-Moumoute, qui a un rat camouflé dans les cheveux qui le guide, a "une revanche à prendre sur la vie" comme beaucoup de Chefs dans l'émission

 

Toujours plus vif que ses concurrents, Jean-Moumoute, qui "aime bien voir les candidats partir", comprend très vite "la contrainte qui est de tuner le produit" alors que Norbert-Quasimodo court partout à son habitude en enchaînant des perles dignes d'une caserne d'infanterie oubliée en Bélouchigysztan et dont les soldats auraient des "morbacs qui collent à la culotte" ou "lâcheraient des caisses" et pas forcément dans le "plumard de José et Liliane" (cf. Top Chef à Scènes de Ménage). Tu l'auras compris, Top Chef, c'est du lourd(ingue) !

 

0290017105007532-c2-photo-oYToyOntzOjE6InciO2k6NjU2O3M6NToi"Je suis tendu ! J'ai les fesses qui disent bravo et le calfouette qui a envie de se barrer !"

 

D'un autre côté et même si on craint que Norbert-Quasimodo perde une main en débitant à la hache la pièce de veau de Noémie-Jolie qu'il aide en preux chevalier bourrin, on est bien content qu'il soit là pour faire le show même s'il est vite "casse-burnes comme des raisins de Corinthe" à la longue, sinon il ne se passerait rien dans Top Chef ou alors on aurait droit aux sempiternelles jérémiades de Tabata-Ralàlà qui peste contre le four qui ne fonctionne pas, contre les oeufs qui ne blanchissent pas ou la farine qui ne poudroie pas.

 

Alors que Noémie-Jolie passe généralement toutes les émissions à chouiner (normal, c'est une fille ;o)), on assiste cette fois à un revirement de situation. La petite, qui n'est point bête et surtout très intéressée, minaude de la blouse blanche de Chef et lance des oeillades lascives au pauvre Freddy qui n'a pas changé et qui lui tourne autour comme une vilaine mouche chauve et lippue dont elle serait le pot de miel ou le gland s'il était Scrat l'écureuil (moi aussi, je connais mes classiques). 

 

0290017105007528-c2-photo-oYToyOntzOjE6InciO2k6NjU2O3M6NToi.jpg"C'est les petites mains de femme. On fait beaucoup de choses avec..."

 

Arrive le moment fatidique du compte-à-rebours où les candidats doivent arrêter de cuisiner et lever les mains au ciel. Instant magique : du chaos originel dont on ne saisit pas toujours tout (ne compte pas sur Top Chef pour t'expliquer les recettes que tu trouveras le lendemain sur le site internet de M6) surgissent des assiettes complexes intitulées "Carré de veau rôti, foie gras caramel poivrons tomates, makis d'épinards" (Julien), "Carré de veau au foie gras façon terroir" (Cyrille) ou "L'amour est dans le veau" (Noémie, hin hin hin).

 

0290017105007536-c2-photo-oYToyOntzOjE6InciO2k6NjU2O3M6NToi.jpg"Tout est dit pour moi, l'amour, le pré : il n'y a plus qu'à unir"

 

Les agriculteurs qui forment le jury en compagnie de Cyril Lignac, récent étoilé au guide Michelin, goûtent les plats avec une certaine réticence et l'on sent assez vite que la cuisine gastronomique n'est pas leur dada et qu'ils sont plus habitués à commander le menu du jour au bar PMU du coin qui ne "tortille pas du cul pour chier droit" (Norbert). Les critiques fusent. Il est beaucoup question de viande et de légumes pas cuits, d'incompréhension par rapport au dressage avec des épinards réduits à "trois petits points dans le plat" (Jean-Pierre) ou encore de déception avec Didier qui regrette que Julien n'ait pas cuisiné tous les légumes : "Il manque les poivrons et les tomates". Seule Noémie-Jolie remporte tous les suffrages de Freddy qui casse les autres chefs en espérant séduire la donzelle, mais cela ne suffit malheureusement pas à la faire gagner puisque c'est le Chef Zen (Cyrille) qui remporte l'immunité (oui, on se croirait dans Koh-Lanta parfois) en se qualifiant directement pour la 7e semaine de compétition avec sa blanquette de veau revisitée.

 

arton38842.jpg

 

Je passe vite sur la suite (z'aviez qu'à regarder l'émision après tout ! ;o)) où Tabata, Noémie, Jean et Julien doivent "sublimer le couscous" au Jamel Comedy Club où un Jamel Debbouze survolté essaie de faire rire l'assistance en baptisant Tabata "Batata" (je l'ai connu en meilleure forme) tandis que Norbert, Cyrille, Denny et Carl doivent contenter des clients capricieux en leur préparant des plats commandés au dernier moment tout en assurant un service pour 20 personnes comprenant une entrée, un plat de résistance et un dessert.

 

Les recalés qui ont tiré les couteaux oranges (Jean, Julien et Denny) subissent alors l'épreuve de la dernière chance qui consiste à "sublimer un poisson plat". Jean, Julien et Denny sont sur un bateau et c'est Denny qui tombe à l'eau !

 

Tombe alors le générique de fin nous laissant sur la faim car on ne sait pas si Freddy a réussi à pécho la Noémie. N'importe quoi, M6, c'était pourtant l'enjeu le plus important de la soirée !

 

(c) photos : Internet et M6.fr

Commenter cet article

Emilie 24/03/2012 22:49


hé bin c'est la première fois que je viens sur ton blog et ton article m'a fait rigoler pendant tt sa lecture.


Merci à toi ! 

Koyangi 27/03/2012 12:01



Bonjour Emilie et bienvenue sur mon blog ! Tant mieux si j'ai réussi à te faire rire, c'était le but, j'avoue ;o)



Adeline 09/03/2012 13:55


idem pour moi, il me faut un support et ensuite je change des trucs ..

Koyangi 13/03/2012 12:52



Alors, nous sommes pareilles !



Mlle Pika 08/03/2012 14:02


J'ai trop ri en lisant ton post, c'est tellement vrai ! Tu as égayé mon après-midi, merci mille fois =)

Koyangi 09/03/2012 12:41



Merci à toi, Mlle Pika ! Et tant mieux si j'ai réussi à te faire rire avec mes bêtises ! ;o)



10tubes 08/03/2012 10:47


Punaise tu m'a bien fait rire sur ce coup là, j'adore

Koyangi 09/03/2012 12:41



Merci ! ;o)



Anne-Laure 08/03/2012 09:43


Ah ah, ton titre m'a bien fait rire !


N'ayant vu qu'une seule saison de l'Amour est dans le pré (la dernière), j'ai découvert Freddy et j'ai eu peur pour Noémie ! ;) Quant à Norbert, toujours autant de répliques cultes. Tu savais
qu'ils ont même sorti un blog les répertoriant ?!

Koyangi 09/03/2012 12:43



Je ne savais pas qu'il existait un blog. En fait, j'ai retrouvé la plupart de ses phrases sur le journal Le Matin en Suisse, un journal très sérieux comme tu peux l'imaginer ! A part ça, je ne
sais pas où il va chercher tout ça, le Norbert, finalement, c'est un peu votre JCVD à vous ! ;o) 



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents