Koyangi Bacalhau

Koyangi Bacalhau

Leçon d'opulence no 1

Publié par Koyangi sur 23 Août 2012, 01:00am

Catégories : #Opulence

"Enjoy the little things in life, for one day you may look back and realize they were the big things"

Antonio Smith

 

August-2012-3316.jpgContempler les nuages se refléter dans l'eau au bord d'une piscine

 - Vernis no 545 Dior Orange Psychédélique - 

 

Aujourd'hui, j'entame une nouvelle série d'articles sur l'opulence. Non pas pour vous montrer combien ma vie est plus géniale que la vôtre, ce qui n'est pas le cas, mais pour évoquer ces mille petits riens qui rendent l'existence plus simple, plus joyeuse et plus belle.

 

Parfois, il suffit juste de mettre sa journée sur "pause" et de regarder, admirer, savourer ce qu'il y a autour de nous... et d'être reconnaissant pour ce que nous avons déjà !

Commenter cet article

Anne-Laure 03/09/2012 21:15


J'adore cette idée de nouvelle série. Elle nous prouve bien que le bonheur est partout, pour peu qu'on sache ouvrir les yeux ! :)

Koyangi 11/09/2012 12:50



Pour moi, c'était important de le réaliser et de comprendre qu'il n'y a pas besoin de partir très loin ni de dépenser une fortune pour se faire plaisir. Et ça me fait aussi plaisir de
partager ces moments avec vous !



Gwendy 24/08/2012 17:46


Savourer les petits bonheurs du quotidien, ça rejoint la philosophie japonaise si chère à mon coeur : faire une cérémonie de la moindre chose la plus banale. Ce n'est pas toujours évident au jour
le jour à cause du rythme effréné auquel nous sommes soumis, mais de prendre un instant régulièrement pour faire une pause et apprécier le moment présent, c'est indispensable et une excellente
idée. 


Comme dit sur Twitter, j'aime déjà cette rubrique. :) 


 


(désolée si le commentaire arrive à double, je crois que j'ai eu un bug, mais je n'en suis pas sûre...)

Koyangi 29/08/2012 12:42



J'aime beaucoup ta citation japonaise que je vais reprendre dans un prochain article, si tu veux bien. Je m'interroge de plus en plus sur ce rythme effréné en me disant que si je vis à 200 à
l'heure, c'est que je le veux bien à quelque part. C'est une grande interrogation pour moi ces temps car je crois que j'ai peur au fond de moi de lever le pied : Qu'est-ce qui
se passerait ? Pourquoi ? Les gens m'aimeront-ils toujours ? ;o)


 


(pas grave pour le commentaire à double, je le lirai deux fois ! ;o))



Gwendy 24/08/2012 17:45


Savourer les petits bonheurs du quotidien, ça rejoint la philosophie japonaise si chère à mon coeur : faire une cérémonie de la moindre chose la plus banale. Ce n'est pas toujours évident au jour
le jour à cause du rythme effréné auquel nous sommes soumis, mais de prendre un instant régulièrement pour faire une pause et apprécier le moment présent, c'est indispensable et une excellente
idée. 


Comme dit sur Twitter, j'aime déjà cette rubrique. :) 

Miss Babooshka 24/08/2012 14:46


Ces petits moments sont des grands trésors qui enrichissent notre vie ...

Koyangi 29/08/2012 12:50



Tout à fait ! J'acquiesce !



Adeline 24/08/2012 12:08


je sens que ça va beaucoup me plaire :)

Koyangi 24/08/2012 13:14



Je ne sais pas pourquoi mais à quelque part je le savais ! ;o)



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents