Koyangi Bacalhau

Koyangi Bacalhau

No 10. Mes livres de Dominique Loreau

Publié par Koyangi sur 28 Juin 2012, 01:00am

Catégories : #Les objets

June-2012-2788.jpg

 

Je me rends compte que j'aurais dû parler de mes livres de Dominique Loreau (DL) en premier, car si je tiens cette rubrique des 99 objets, c'est bien grâce ou à cause d'elle ! J'ai été fan de cette essayiste française dès que j'ai eu en main L'Art de la simplicité et ai continué depuis à alimenter ma bibliothèque avec les ouvrages suivants :

En résumé, cela fait quelques années que j'enrichis régulièrement le compte de Mme Loreau puisque j'ai également acheté son Kakebo 2012 qui s'est révélé peu satisfaisant après 6 mois d'utilisation alors que j'étais très enthousiaste en début d'année - je vous expliquerai pourquoi dans un prochain article - ainsi que son essai Aimer la pluie, aimer la vie que je n'ai pas lu mais que j'ai envoyé en cadeau à Hélène à qui je fais un gros bisou au passage !

 

Ma passion pour Dominique Loreau s'est en fait passablement assagie au fil des années même si je continue à essayer de mettre en pratique ce qu'elle prône dans ses écrits, comme par exemple quand je me prive de produits de beauté à l'exception du savon, du shampooing, de l'huile ou de la crème hydratante pendant 40 jours pour Carême ou alors quand je fais du rangement dans mon coin à chenit, dans ma penderie et dans mon bureau.

 

"Mais pourquoi tu fais des trucs comme ça pour Carême ?" m'a demandé ma copine roumaine Dana samedi passé. Bonne question ! Je n'ai pas su quoi lui répondre sur le moment parce que mon expérience m'a soudain paru absurde et dénuée de sens...

 

Je suis consciente que mes réflexions sur mon "art de vivre" (titre d'un prochain DL ? ;o)) ne regarde que moi, mais mon blog me sert de journal intime et me permet de garder des traces de mon évolution, même si elle est cahotique et contradictoire car je tâtonne beaucoup et n'ai souvent aucune certitude sur rien, mais c'est peut-être le but d'une vie de savoir qui on est au final ! ;o)

 

9782290041642.jpg

 

A mon avis, Dominique Loreau aurait intérêt à prendre plus de temps pour sortir ses livres à l'avenir. L'infiniment peu (c) photo : Internet est décevant car il ne fait que reprendre les idées disséminées dans les ouvrages précédents et comporte de nombreuses coquilles (fautes de frappe, mots manquants, etc.) qui plombent la lecture. J'ai l'impression qu'après avoir découvert un bon filon, elle peine désormais à se renouveler...

 

En fait, ce qui m'intéresse dans les publications de DL, c'est moins de lire ses théories que de les appliquer dans mon quotidien et de voir si cela fonctionne pour moi. Et c'est là que le bât blesse parfois parce que je me rends compte qu'elle et moi, nous n'avons pas les mêmes personnalités ni les mêmes envies, ni les mêmes aspirations de développement dans la vie (non, je ne rêve pas de rester chez moi, en silence, à prendre soin de mes petits torchons blancs de cuisine même je le devrais ;o)). Ainsi, je ne suis pas d'accord quand elle dit de faire le tri de ses connaissances et de se concentrer uniquement sur une poignée d'amis fidèles car je ne pense pas que c'est perdre du temps que d'échanger sur une base plus futile et légère avec des gens sympathiques mais que l'on connaît fort peu. Puis, en tant qu'épicurienne, je ne peux que réagir quand dans L'infiniment peu, elle préconise en page 63, je cite : "Rencontrez-vous entre amis de préférence pour un thé ou un apéritif dînatoire (autrement dit un dîner très léger) : ces alternatives aux repas pesants (aussi bien sur l'estomac que la difficulté à les préparer) sont parfaites : vin frais, oeufs mollets, toasts, salade de pousses vertes et pour finir quelques châtaignes bouillies sucrées au miel en dessert..." car je ne sais pas si c'est la paresse, la pingrerie, ou un désintérêt total de sa part pour la convivialité et la bonne chère qui lui font dire cela. En tout cas, il n'y a pas de risque que je serve un jour des châtaignes bouillies à mes invités en guise de dessert car ça relève pour moi plus de l'ordre de la punition que du plaisir ! ;o) Je veux bien que les invitations soient simples et ne coûtent pas un bras, mais quand je reçois, j'aime offrir le meilleur à mes amis et pas que des toasts et des oeufs mollets qu'ils peuvent manger tous les matins chez eux...

 

Bien sûr, tout n'est pas à jeter chez cette brave DL et si j'ai inscrit ses livres en bonne position dans ma liste des 99 objets, c'est parce qu'ils sont pour moi une intarissable source d'inspiration qui m'amène à m'interroger sur mes actes et à réfléchir sur mon comportement. En revanche, il m'appartient de les adapter à mon mode de vie et de pensées en éliminant ce qui me paraît rédhibitoire et de ne garder que les grands principes que j'aurais testés et approuvés. Voilà de quoi m'occuper pour un moment et de quoi alimenter plusieurs articles pour mon blog, sachant que j'ai une vision hédoniste de l'existence plutôt que zen et minimaliste, ce qui ne ne semble toutefois pas complètement incompatible.

 

Que disent mes livres à ce sujet ?

  • L'Art de l'essentiel : Ralàlà, que de chemin à parcourir, petit scarabée ! Tu n'as pas compris que le but ultime à atteindre est de chasser ton ego et de devenir transparente ? Bah, non et c'est moche, hein ? Mais, à ma décharge, je n'en suis pas très loin dans mes incarnations...
  • La Parisienne : Inès cite Dominique Loreau dans son guide mais elle est comme moi je crois, elle a de la peine à ne se satisfaire que d'un seul sac à main et d'un ou deux bijoux précieux ! ;o)
  • No Impact Man : Tous ses livres, ça en fait des arbres morts ! Et la déforestation, tu en fais quoi ? Tu rigoleras moins le jour tu ne pourras plus respirer !
Commenter cet article

Fabienne 09/04/2014 07:45

J ai lu tous les livres de dominique Moreau
J aime beaucoup sa philosophie, elle me correspond
Je suis d accord, elle se répète souvent
J ai hâte de découvrir le nouveau pour voir si c est encore la même chose

J ai adoré,aimer la pluie, aimer la vie, depuis je ne suis jamais triste quand il pleut et je sors de joli parapluies colorés

Je pense qu elle remets bien les pendules à l heure dans ce monde de surconsommation et de gaspillage

Et que l épuré amène à se surpasser et à rechercher le beau et l utile mais attention à la paranoia

click this link 05/03/2014 13:30

Of this I have read The Art of Essential and it was a great work. There is no doubt about that.It dealt with the intricacies of life and thereby its implications.It focussed on stress free life.

Danièle 16/02/2013 09:05


Bonjour à tous! Je suis tombée sur l'Art de la simplicité et je l'ai adoré et quand j'ai commencé une thérapie, quelle surprise de découvrir que ma psy était également entrain de le lire. On a
commencé un travail avec un premier point en commun. Mais, dès le début, je lui ai fait remarqué qu'il ne faut pas tout prendre à la lettre. Si ce bouquin est excellent, chaque lecteur a le droit
de garder des idées différentes. DL préconisait de se séparer de tout ce qui évoque la tristesse et je comprends cette position. Toutefois, lorsque l'on est triste, quelque chose de triste peut
nous aider à "sortir" cette tristesse. Pourquoi l'éradiquer? Quand il y en a trop, oui. Quand elle ne sert qu'à rester triste, oui. Mais n'oublions pas que la tristesse, comme la laideur, comme
l'excès, font partie de la vie...


Ici, j'aimerais dire qu'il ne faut pas faire le procès de Dominique Loreau. Si elle semble avoir apporté plein de choses positives aux lecteurs, il ne faut pas la rendre responsable de nos
frustrations. Elle ne détient pas LA vérité, mais nous propose SA vérité. A chacun de nous d'en garder ce qui est bon pour lui. Si on cherche un gourou, forcément qu'on va trouver un tyran. Lisez
peut-être Krishnamurti qui préconisait de n'avoir aucun maître à penser.


Et merci beaucoup pour ce blog!

Koyangi 18/02/2013 12:22



Bonjour Danièle, merci pour votre commentaire. Je pense que Dominique Loreau (DL) a influencé bien des personnes et effectivement, il faut adapter ce qu'elle préconise à notre vie et à notre
quotidien. Ainsi les objets qui évoquent la tristesse seront certainement parlants pour vous et pas vraiment pour DL ou moi (en fait, je ne vois pas quels objets évoqueraient la tristesse chez
moi... J'ai beau creuser, je ne vois pas ?). Quant au mot "gourou", je l'utilise avec ironie quand je parle de DL car je ne cherche ni ne veut aucun "gourou" ! Bien à vous, Koyangi.



Quenouillette 19/08/2012 11:30


Bonjour et bravo pour tous ces commentaires pleins de recul.


Je suis allée récemment sur Amazon, et le Kakebo 2012 est vendu plus de 100 Euros! (épuisé) C'est de la folie pure, et cela tient de la collectionnite, apparemment. C'est justement ce que je
reproche à DL, bien que ses ouvrages m'apportent beaucoup : il y en a trop! Un seul devrait suffire, selon ses principes mêmes.


Pour ma part, j'ai commencé par "l'art de l'essentiel", que j'ai découvert en 2009 et que je viens de relire, parce que je viens enfin de lire "l'art de la simplicité". Je pense que l'art de
l'essentiel est son meilleur bouquin et que, particulièrement, "99 objets" est presque entièrement contenu dans ce livre. (j'espère que je suis assez claire...)


Je suis en pleine phase de désencombrement, et cela me fait un bien fou. Cela permet aussi de dire adieu à des phases closes de ma vie. Par exemple : je viens de balancer des livres sur des
activités que je ne pratique plus (et que je pourrais toujours me re-procurer dans l'hypothèse peu probable où je m'y remettrais). Idem pour certains romans, que je décide désormais de laisser
partir dès la fin de leur lecture en les faisant circuler (et certains DVD de même).


J'ai aussi commencé la lecture de "Comment j'ai vidé la maison de mes parents" de Lydia Flem, largement cité dans "L'art de l'essentiel". Any comments?


En tout cas, bravo pour ton blog, il est admirable car très intéressant et tourné vers l'extérieur.

Koyangi 21/08/2012 13:29



Mon Dieu, 100 Euros pour le Kakebo 2012 ? Moi qui compte m'en débarrasser justement(malheureusement, j'ai déjà gribouillé dedans sinon je te l'aurais donné avec beaucoup de plaisir).


 


Je suis d'accord, Dominique Loreau commence à faire du marketing, ce qui me déçoit. Je parle de ses nombreuses rééditions de ses ouvrages en différents formats. J'aime beaucoup "l'art de
l'essentiel", "l'art de la simplicité" (parce que c'était le premier que j'ai lu" mais aussi "l'art du ménage" et "l'art de la frugalité et de la volupté". C'est amusant de lire que tu as
fait le tri dans tes livres car c'est ce que je compte faire ce soir !


 


Merci pour la référence sur "Comment j'ai vidé la maison de mes parents", j'irais jeter un coup d'oeil et merci aussi pour ton commentaire sur mon blog en général qui fait toujours
plaisir ! A bientôt !



Cathy 28/07/2012 20:36


Effectivement, nous n'avons pas la même approche : pour ma part, j'ai tendance à accumuler les objets chez moi, et non seulement je manque de place mais surtout je rêve d'avoir un chez moi
lumineux et épuré . Et au final, je me rends compte qu'en faisant le tri, je me sépare d'objets qui ne me manquent pas, et c'est vrai qu'au lieu de m'acheter 3pièces de chez H&m que je ne
porterai plus l'année prochaine, je m'offre une pièce de chez naf naf que je porterai encore :).


Donc je comprends qu'en n'achetant pas des petites bricoles à droite et à gauche, tu peux t'offrir un bel objet qui te tient à coeur. 

Koyangi 30/07/2012 12:36



Chacun est libre de faire comme il le veut ou comme il le peut (encore heureux, d'ailleurs ;o)). A mon avis, il ne faut pas se forcer à faire des choses si on ne les sent pas. Ce n'est pas parce
que Dominique Loreau dit quelque chose que je suis toujours d'accord avec elle et ce, après avoir expérimenté quelques-unes de ses recommandations et m'être rendu compte que cela ne
collait pas avec mon style de vie (ses recettes avec de la mayonnaise ne sont vraiment pas pour moi ! ;o)). Mais comme tu le dis, j'essaie de ne plus acheter de bricoles et de gadgets qui ne me
servent à rien et je me tiens à présent à mes listes, un peu comme quand je vais au supermarché pour acheter de la nourriture. Maintenant, je ne suis pas à l'abri d'un éventuel craquage
mais je ne suis qu'un être humain ! ;o)



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents