Koyangi Bacalhau

Koyangi Bacalhau

Repas d'inspiration hivernale : la choucroute

Publié par Koyangi sur 6 Décembre 2010, 02:00am

Catégories : #La cuisine

Novembre-2010-0518.jpg

 

Comme ça à froid, il est évident que la choucroute sur un blog de fille, ça le fait nettement moins que les cupcakes, les macarons, le dernier vernis OPI ou le it-bag "Alexa" de Mulberry. Mais en cette période de glaciation extrême avec des températures en dessous de zéro, la perspective de manger un plat qui réchauffe le coeur et le corps me titille bien plus qu'une pâtisserie aussi exquise que ravissante, mais qui ne remplit pas son homme ou sa femme.

 

"Bêrk, la choucroute !", me direz-vous avec une moue de dégoût, plissant votre joli nez délicat.

 

Peut-être, mais vous ne savez pas ce que vous perdez ! Sans la cochonaille servie en garniture, la choucroute, riche en vitamine C, désinfecte le système digestif, désintoxique l'organisme et permet d'améliorer les défenses immunitaires pour lutter contre les infections et les coups de fatigue. En plus, je ne parle pas de n'importe quelle choucroute mais de la choucroute de ma collègue Samuelle, qui est la personne qui la cuisine le mieux sur cette planète, foi d'une Koyangi goulue.

 

Novembre-2010-0504.jpgNovembre-2010-0503.jpg

 

Ma collègue Samuelle, Alsacienne, Suissesse et Ecossaise du clan des McDonald par son père, est l'image même du raffinement et du bon goût. Chez elle, pas de bling bling tapageur, de faons et de petits lapins en porcelaine kawaï mais super kitsch, pas d'objets vintage en plastique fluo des années 70, mais des meubles et des tapis d'Orient d'excellente facture, un buste authentique de l'Empereur Auguste, une collection impressionnante de photos d'artistes et de cadres du XVIe et du XVIIe siècle, des estampes japonaises originales, des livres bibliophiliques et la peau de "Melissa", jeune ourse canadienne au destin tragique, que Samuelle a été chercher chez un garde-chasse dans le cadre d'un de ses projets professionnels (on est parfois amené à faire des choses bizarres au travail) et qu'elle a achetée ensuite pour la déposer dans sa chambre au pied de son lit.

 

Ceci pour vous démontrer que l'on peut être à la fois femme, cultivée et intellectuelle, s'habiller chez Hermès et Louis Vuitton et aimer la choucroute. 

 

A l'occasion d'un de ses fréquents week-ends en Alsace et dans l'idée d'inviter ses adorables et merveilleux collègues à dîner ;o), Samuelle a rempli le coffre de sa voiture de préparations artisanales confectionnées par un excellent boucher de sa connaissance :

 

Novembre-2010-0513.jpgDes pommes de terre présentées dans une épaisse jatte en grès

 

Novembre-2010-0514.jpgTrois sortes de saucisses craquantes et luisantes (des saucisses fines au cumin, des knacks et des saucisses de Montbéliard, mes préférées) couronnant des morceaux de lard gras et savoureux, du collet et du jambon fumé

 

Novembre-2010-0516.jpgDe la choucroute, évidemment, que Samuelle cuit en même temps que la viande avec des graines de cumin, ce qui la rend plus digeste et lui enlève toute acidité

 

Novembre-2010-0506.jpgDes fromages corsés dont du Munster, le seul dont j'ai retenu le nom

 

Des produits fantastiques que nous avons dégustés avec de la moutarde et de la crème de raifort. Un délice à s'en relever la nuit !

 

La choucroute de Samuelle est devenue une véritable institution et si nous sommes sages, elle nous en préparera à nouveau en février de l'année prochaine ! Oh, joie !

 

Depuis ce dîner, Samuelle est en bonne voie pour recevoir le titre de meilleure collègue de l'année ;o)

Commenter cet article

Pomme 12/12/2010 07:27



Oh, c'est tres gentil ce que tu dis la ! Je ne m'en etais jamais rendue compte. C'est vrai qu'en un sens, j'ai eu de la chance d'avoir eu cet enseignement (je regrette juste de ne pas parler le
patois). 
En ce moment j'apprends le maximum sur la culture creole, pour habituer bebe aux gouts des epices par exemple ! Apres tout, il est a moitie creole :) il faut qu'il connaisse ses racines. 


Apres, je pense que la culture dans laquelle on baigne doit etre adaptee en fonction de son vecu, de ses voyages, pour se creer sa propre culture familiale. Par exemple, j'ai integre le curcuma
dans des recettes bien franc-comtoise ! Tu as la chance d'etre un pont entre deux cultures si differentes que la Suisse et la Coree. Et meme si tu dois apprendre au fur et a mesure, tu as de
facon innee l'ouverture d'esprit necessaire, c'est le cadeau le plus important que tu puisses recevoir non? 



Koyangi 13/12/2010 12:13



Merci pour ton message très positif. Après tout, c'est vrai qu'avec le brassage et le métissage de la population actuelle et n'en déplaise à l'UDC (extrême droite suisse), nous allons être tous
obligés, tôt ou tard, de nous ouvrir à d'autres cultures que la nôtre pour réinventer peut-être une autre façon de penser et de vivre, en mieux, j'espère ! C'est amusant que tu me parles
d'être un pont entre mes deux cultures, c'est à peu près mot à mot ce que l'ancien Président coréen et Prix Nobel de la Paix, Kim Dae Jung, m'avait dit quand je l'avais rencontré ;o) Et bébé en a
de la chance, d'être à moitié créole et de naître à Singapour, fantastique ! Un nouvel enfant du monde !



Pomme 09/12/2010 13:39



Mon plat favori !!! Meme que quand j'etais petite, on m'a demande ce que je voulais manger a ma communion, j'ai demande une choucroute en plein mois de mai ! C'est ma grand mere qui l'a faite
specialement pour l'occasion (vu que nos reserves de choux de l'hiver etaient terminees). En ce moment je suis pas contente du tout parce que je ne rentre pas en France cette fin d'annee et ma
mere me nargue en me racontant qu'elle est en train de preparer des kilos de choux pour la choucroute maison. J'en salive rien que d'ecrire ce commentaire. 


Et puis comme tu le dis tres bien, rien de meilleur que le choux en choucroute pour la sante !! Ahlala, ta collegue est un ange :)


Par contre c'est etrange, je ne savais pas que la choucroute pouvait embeter les filles?! 



Koyangi 10/12/2010 12:22



Oui, ma collègue est un ange ! De la choucroute au mois de mai ? J'avoue que cela ne m'est jamais arrivé d'en manger au printemps, mais pourquoi pas ? ;o) A part ça, j'aime beaucoup tes
commentaires où tu m'apprends un peu sur ton enfance, les traditions de ta région ainsi que sur ta famille française qui semble s'y connaître en matière de cuisine. Il y a quelque chose de
doux, de réconfortant et d'harmonieux dans ce que tu dis. J'aime ces histoires de transmissions de patrimoine qui parlent de filiations et de racines, qui m'ont un peu manqués pendant des
années, à vrai dire (pas tout à fait Suisse et pas vraiment Coréenne non plus). Quant à la choucroute qui embête les filles, je faisais allusion aux blogs féminins que j'aime lire qui
parlent de gâteaux, de douceurs, de thés et de cupcakes, des univers tout mignons et moi, j'arrive et je balance de la choucroute avec du lard et des saucisses sur mon blog, hum... J'ai
l'impression d'être une vraie barbare (des steppes) ! ;o)



Juh-Ly-Ahn 06/12/2010 18:59



hmmm moi j'aime ça la choucroute, et çela ne me choque point du tout de retrouver tous les bienfaits de ce plat hivernal sur ton blog :-) nah ! :p 



Koyangi 08/12/2010 12:23



Oh, merci, Juh-Ly-Ahn ! J'ai hésité à parler de choucroute dans mon blog parce que ce n'est pas un plat super délicat à la base, mais bon, je ne vis pas dans un Palais et ne me nourris pas
que de sucres d'orge, hein ? ;o) Oui, ma réalité est toute pourrie... ;o)



Hélène 06/12/2010 18:38



WHOUAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA alors là si il faut aider à finir le plat je suis la première de la file ... miam slurp miam la choucroute et ça depuis que je suis toute petite!!! Ma Mamoune faisait
cuire le chou cru pendant x heures jusqu'à ce qu'il soit délicieusement fondant et ensuite c'était un délice ponctué de coups de dents dans les grains de genièvre qui nous faisait grimacer ;o)


J'ai réussi à me dégoter une belle-soeur qui sache la préparer presqu'aussi bien que ma Mamoune, ce qui fait que nous en avons mangé une très récemment et que j'en salive encore (flûte le clavier
est trempé!). Quant aux fromages ... re bave sur le clavier ... ;o))



Koyangi 08/12/2010 12:26



C'est ça, le secret d'une vraie choucroute réussie, la faire cuire à feu doux pendant des heures !!! Contente de savoir que ta Mamoune et ta belle-soeur la réussissent super bien car ça change
tout. En revanche, je n'ai jamais essayé de croquer dans un grain de genièvre, j'essaierai la prochaine fois ! ;o) Quant au clavier trempé, rolàlà, quand j'y repense, c'est dur, je pourrais
presque en manger toutes les semaines, soupir...



Madeleine Miranda 06/12/2010 17:25



Hum, non, la choucroute j'ai déjà essayé plsieurs fois mais je ne peux vraiment pas! L'appartement est chouette par contre :)



Koyangi 08/12/2010 12:29



Oh, tu es donc une des jeunes filles au joli nez plissé dont je faisais allusion plus haut ! Mais je te comprends tout à fait, les gens ne sont pas forcément tous des barbares (des
steppes) comme moi ! ;o) Moi, ce sont tous les abats que je ne peux pas avaler : ris et foie de veau, yargh, alors qu'il paraît que ce sont des mets très fins...



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents