Koyangi Bacalhau

Koyangi Bacalhau

Que faire à Goa ?

Publié par Koyangi sur 14 Janvier 2011, 02:00am

Catégories : #Voyage, #Goa, #Inde

A part la plage, la nature, la fête, le hashish et les joints (je rappelle que Goa est le berceau de la culture hippie), une des attractions principales de Goa est le "flea market" d'Anjuna, le mercredi et le marché de Mapusa, le vendredi.

 

DSCN4462.JPGDSCN4465.JPGDSCN4469.JPG

 

Au marché d'Anjuna, qui m'a donné la sensation de me retrouver à un festival de musique à ciel ouvert, nous nous sommes baladés au milieu de diverses échoppes proposant toute la panoplie nécessaire pour se transformer en parfait hippie baba cool "flower power" : vêtements bariolés, sacs en tissu multicolores, petits bijoux indiens, bibelots artisanaux... Emportée par les appels des vendeurs "Come, come to my shop! Very good price, very cheap!", j'ai dépensé quelques sous pour des habits que je n'aurais jamais pensé acheter un jour et que je vous présenterai la semaine prochaine. Mal aux yeux garanti ! ;o) D'un autre côté, si on n'achète pas des articles hippies à Anjuna, l'ex-paradis des hippies, je ne vois pas trop où on pourrait en acheter ailleurs. Surtout que les prix sont ridiculement bas et qu'en plus, on est obligé de marchander pour jouer le jeu. Je me suis ainsi entendue dire que 200 roupies (CHF 4.30/EUR 3.30) pour un bracelet de cheville, c'était trop cher ! La honte... ;o)

 

DSCN4546.JPGDSCN4548.JPGDSCN4551.JPGDSCN4554.JPGDSCN4552.JPG

 

Le marché de Mapusa, en revanche, nous a envoyés directement au Moyen-Âge ou du moins, l'image que je me fais du Moyen-Âge et d'un marché médiéval de l'époque. Décrit comme un endroit à visiter incontournable dans tous les guides, nous avons été assaillis par les couleurs des fruits et des légumes en abondance mais aussi par les odeurs, celle, agréable des épices et des curries parfumés mélangée à celle plus forte des poissons séchés ;o) Le marché de Mapusa nous a fait penser au marché de Mombasa au Kenya. Il y a dans cette ville un je ne sais quoi d'africain.

 

DSCN4555.JPG

 

Je sais que certains remarqueront à nouveau la saleté de l'endroit, mais pour notre part, elle ne nous touchait plus. Nous constations, c'est tout. De toute façon, il n'y a rien d'autre à faire que de profiter de l'instant et de se poser la question de savoir pourquoi l'on voyage au final : cherchons-nous des vacances au soleil au milieu de ses semblables (dans ce cas, mieux vaut partir en Sardaigne ou aux Maldives) ou une expérience pour aller à la rencontre de l'inconnu, quitte à repousser un peu ses limites et sa zone de confort ? Libre à chacun de choisir mais personnellement, j'aime tout.

 

DSCN4673.JPGVelha Goa. Il y a des TROTTOIRS, hourra !!! ;o)

 

J'aime tout, comme de passer d'un marché local typiquement indien à la découverte des innombrables églises de Velha Goa (Old Goa), érigées par les Portugais aux XVIe siècle. Une cité magnifique, surnommée "la Lisbonne de l'Orient", qui connut ses heures de gloire quand elle était la capitale de tout l'empire portugais en Orient. A Velha Goa, on oublie que l'on est en Inde : l'architecture des monuments mélange allégrement les styles (dorique, corinthien, toscan), les rues sont propres, les jardins superbement entretenus et l'on s'y sent comme en Europe. On se demande cependant ce qui a poussé les Portugais à y bâtir tant d'églises car la ville fut abandonnée en 1635 en raison d'une grave épidémie. Bon, ils ne pouvaient pas savoir que la colère de Dieu s'abattrait sur eux. Comme quoi...  

DSCN4664.JPGDSCN4666.JPGLa basilique de Bom Jésus (1594-1605) qui abrite les reliques de Saint François-Xavier, un jésuite portugais devenu Saint patron de Goa

 

DSCN4693.JPGEglise de Saint-Gajétan (1656-1661), copie de Saint-Pierre de Rome. Moi qui étais en pleine lecture des "Piliers de la Terre", j'étais ravie de voir des églises !

 

DSCN4679.JPGDes canons et des boulets de l'époque coloniale, pour changer des bâtiments religieux...

 

DSCN4680.JPGEglise de Saint-François d'Assise (1668). Après, on a arrêté avec les églises parce que comme Lui a dit : "On en voit une et on les a toutes vues". Sacrilège ! ;o), puis, nous n'étions pas venus pour faire un pélerinage  

 

DSCN4695.JPGL'Arc des Vices-Rois (1597) avec la statue de Vasco de Gama, ce qui est injuste pour Afonso de Albuquerque qui fut l'homme qui s'empara de Goa en 1510. L'arche s'appelle ainsi car c'est par là qu'arrivaient les vice-rois fraîchement débarqués du Portugal pour péter la Night et fumer de la beuh tous les jours pour prendre leurs fonctions pendant 3 ans 

 

Pour finir, à Goa, on peut également prendre la mer pour voir des dauphins (déjà vus à Madère), se balader à dos d'éléphants (impressionnant mais déjà fait en Thaïlande. Blasée, je vous dis ;o)), aller à la ferme aux crocodiles (Anne-Laure de rue rivard, elle, elle les mange en nuggets ! ;o)) et visiter des forêts vierges et des cascades (Lui trouvait que c'était trop loin).

 

Sur ce, je vous souhaite un excellent week-end et vous informe que le nom/pseudo de la gagnante du concours sera communiqué ce soir sur Twitter et lundi sur mon blog ! Encore bonne chance à tous ou plutôt toutes ! ;o)

Commenter cet article

July 18/01/2011 13:51



Exactement pareil que toi pour le marchandage je pensais à Marrakech! Alors j'irais à Goa bien rassurée grâce à toi si j'ai un jour l'occasion d'y voyager ;) très belle journée ma Koyangi!



Koyangi 20/01/2011 12:48



Marrakech est toujours le premier exemple qui me vient à l'esprit quand il s'agit de marchandage excessif. C'est dommage car il y a des produits très sympas dans les souks. Belle journée à toi
aussi, ma July ! Bises.



Banoffee Girl 17/01/2011 16:37



Ahlàlà :)
Des photos qui ont du sens : elles traduisent bien une culture et des valeurs "différentes" de notre "occidental"



Koyangi 18/01/2011 12:21



"Différents", c'est le mot, mais comme partout, ce n'est pas mieux ni moins bien, juste "différents". Puis, j'ai bien aimé les marchés, moi ! ;o)



la souris 17/01/2011 15:45



ouh ca donne envie! une ballade en elephant?! le reve, tu dois te prendre pour une princesse! bises



Koyangi 18/01/2011 12:27



Hé bien, je t'avoue que j'ai eu assez peur sur le dos de l'éléphant en Thaïlande parce que c'est grand comme bestiole et que j'avais peur à tout moment qu'il glisse sur les
pistes humides de la forêt, même si Lui m'a dit que c'était l'animal qui a le pied le plus sûr au monde. Sinon, ça bouge beaucoup et le poil de la tête est dur comme des clous. Mais à part ça,
c'est assez tranquille et j'ai adoré donner des bananes directement dans la gueule de l'éléphanteau que l'on nous a présenté et qui était haut comme trois pommes (enfin, des GROSSES pommes !
;o)). Mais c'est vrai que c'est une expérience à vivre. Bises.



July 15/01/2011 14:12



Le marché ça doit être quelque chose! j'adore ça! en revanche je n'aime pas trop marchander! Bisous ma belle!



Koyangi 18/01/2011 12:32



Oh, tu aurais été à la fête là-bas ! Quant au marchandage, les Goanais sont très relax par rapport à ça, cela ressemble plus à une rapide discussion tranquille (200 roupies
? Non, disons plutôt 100 roupies si je prends deux exemplaires, OK, merci) qu'à un marchandage acharné comme j'ai pu le vivre à Marrakech et que je n'ai pas du tout
aimé (pour finir, on n'achetait plus rien parce que ça nous saoûlait grave). Bisous Sweetie !



Pomme 15/01/2011 03:23



Roooh, tu aurais pu comparer la balade elephantesque thai a l'indienne ! (Comme ca j'aurais pu savoir laquelle vaut plus le coup, histoire d'organiser nos prochaines prochaines prochaines
prochaines vacances) (les elephants me fascinent) (faut pas chercher)


En tout cas, j'ai bien hate de voir ce que tu as rapporte du flea market, ca promet d'etre colore !!



Koyangi 18/01/2011 12:35



Ben zut, alors, je ne pourrais pas te répondre ! Mais je pense qu'un éléphant, ça ressemble à un autre éléphant, non ? Sauf les éléphants d'Afrique qui sont gigantesques par rapport aux éléphants
d'Asie et qui ont de plus grandes oreilles. La seule différence qu'il doit y avoir entre une balade à Goa ou en Thaïlande, à mon avis, c'est la nature : plat avec des cocotiers à Goa et pentue
dans la forêt tropicale en Thaïlande (donc un poil plus mouvementé, je dirais).



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents