Koyangi Bacalhau

Koyangi Bacalhau

Que ramener de Porto ? Du noir et de la manufacture

Publié par Koyangi sur 16 Janvier 2012, 02:00am

Catégories : #Porto, #Portugal, #Shopping

Même si j'ai l'air de sauter du coq à l'âne ou plutôt de la Thaïlande au Portugal en passant par la Suisse, je tiens à achever mon compte-rendu sur mes vacances à Porto en vous montrant les achats que j'y ai effectués, en plus des spécialités gourmandes du pays comme les fromages de brebis ou de chèvre, les vins de Porto, les chouriços (saucisses portugaises) de toutes sortes, l'huile d'olive, le miel d'Algarve et les confitures de courge et de tomate.

 

Alors qu'à Goa, je remplissais ma valise de toutes les couleurs de la Terre, l'heure était à la sobriété à Porto. Depuis l'automne dernier, j'essaie de compléter ce qui manque dans ma garde-robe en évitant de craquer pour les objets "coups de coeur", très attirants sur le moment, mais dont je ne sais que faire par la suite. Je deviens de plus en plus sérieuse et raisonnable, ma parole !

 

A l'aéroport, si le douanier avait contrôlé mes affaires, il y aurait trouvé :

 

DSCN6608.JPGDes bottines compensées Stradivarius à boucles en métal et à lanières en cuir. Je suis contente que les compensées soient revenues à la mode car elles sont confortables, au grand dam des fétichistes des talons aiguille qui regretteront les escarpins vertigineux. L'un n'empêche toutefois pas l'autre ! 

POR4-copie-1.JPGUn chapeau en feutre Springfield qui va avec presque tout

POR1.jpgDe Springfield toujours, un béret en laine kaki. Je n'ai toujours pas trouvé le beanie noir de mes rêves, mais ce béret fait l'affaire pour le moment... à condition que je n'oublie pas de le prendre ! Hier, il aurait été bien utile pour couvrir mes oreilles, premiers organes qui gèlent chez moi avec le nez 

1924498.jpg(c) Photo : Internet

 

Un fond de teint poudre Duo Mat Make Up For Ever no 203 que j'utilise depuis New York mais qui n'est malheureusement pas distribué en Suisse. A quand un Sephora chez nous ? 

 

POR5.JPGDes bas trois-quarts et des mi-bas noirs à noeuds de satin Meias Edidas pour jouer à "Angélique, Marquise des Anges", version dark, dans mes souliers de Lady Pirate Ana Salazar ramenés de Lisbonne lors d'un précédent voyage

 

DSCN6614.JPG

 

Un coq de Barcelos, l'un des emblèmes portugais les plus connus, pour décorer ma trousse de toilette, l'idée étant d'y accrocher un souvenir de tous les pays que je visite depuis Noël 2011, date à laquelle j'ai reçu la trousse des mains de ma copine Madame

DSCN6620.JPGLe sac en osier qui était à notre disposition dans notre suite à l'Aquapura et qui était tellement joli que je n'ai pas pu me résoudre à le laisser. Il transportera mes affaires cet été sur le bateau et pourquoi pas les emplettes au marché de Lausanne le samedi ou à celui de Divonne (FRA) le dimanche matin quand il fera beau

Commenter cet article

white 11/12/2014 10:54

J'aime beaucoup ce béret, il est joli, sobre, j'adorerais avoir une tête à chapeau pour porter ce genre de choses.

magali 19/01/2012 18:35


Oh!le chapeau en feutre est magnifique!!!  *smilyavecdescoeuràlaplacedesyeux*


Et je suis tout à fait d'accord, à quand un sephora par ici??



Koyangi 20/01/2012 13:07



Oui, lançons une initiative pour que Sephora s'implante en Suisse à la place de 1 ou 2 Marionnaud ! J'ai encore l'espoir qu'ils s'installent à la place de l'ex-Manora de Lausanne, croisons les
doigts...



Anne-Laure 18/01/2012 12:18


Je vais arrêter de faire ma curieuse et patienter jusqu'à ton article sur le shopping Thaï ! :)


Pour les livres de cuisine, tant que c'est en français, anglais ou espagnol ça va. Au pire, l'Homme qui est à demi péruvien peut me donner un coup de main pour la langue de Salma Hayek (quelle
référence attention !) et il comprend aussi l'italien. Pour le reste, je suis coincée ! Mais je n'ai encore jamais rencontré de souci... Sauf à Prague où je n'ai pas eu le temps de trouver un
livre anglophone. Ça me fait une excuse pour y retourner ! :p

Koyangi 19/01/2012 12:13



Meuh non, meuh non, tu peux faire ta curieuse, je ne répondrais peut-être pas tout de suite, c'est tout ! ;o) Du moins, pas tant que la Miss et toi ayez (huh, c'est juste ayez ?) reçu mes
colis ! Ah, l'homme parle l'espagnol (en plus de l'italien), c'est pratique ça, vous cumulez à vous deux trois des langues les plus parlées à l'international. Il ne reste plus que le chinois à
apprendre et après, ce sera bon ! ;o) Si jamais Lui retourne à Prague pour son travail, je ne manquerais pas de lui parler de ton livre de cuisine. On ne sait jamais.



Hélène 18/01/2012 11:36


Tout cela est très élégant!

Koyangi 18/01/2012 12:03



Merci Hélène !



Anne-Laure 18/01/2012 09:42


Aaah j'adore ces chapeaux un brin rétro !


Tu as aussi trouvé un petit quelques chose en Thaïlande pour ta trousse de toilette ? Décidément je trouve l'idée géniale ; que de souvenirs en jetant un coup d'oeil sur cette jolie trousse. De
mon côté, j'ai décidé de ramener un livre de cuisine de chaque pays visité !

Koyangi 18/01/2012 12:08



Toi qui as une tête à chapeaux comme on dit, je comprends que tu y sois sensible ! Bien sûr que j'ai trouvé un petit quelque chose thaïlandais pour ma trousse de toilette. Je le montrerai quand
je parlerais des achats là-bas ! Je désespère chaque fois de trouver un souvenir qui soit symbolique du pays parce que ce n'est pas toujours aussi évident que la Tour Eiffel pour Paris, mais
pour l'instant, j'y suis toujours arrivée. Mon seul souci, c'est qu'à la longue, ma trousse devienne trop lourde mais pour l'instant, ça va ;o) C'est génial, ça, un livre de cuisine par pays
visité, mais comment tu fais quand ce n'est pas écrit dans une langue que l'on connaît ? A moins que tu arrives toujours à trouver une édition en anglais ?



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents